La Fata Morgana, l’illusion d’optique qui fait voler les bateaux au-dessus de l’horizon

Si vous avez lu des documents sur le naufrage du Titanic, vous avez peut-être entendu le terme “Fata Morgana”. Bien qu’il n’y ait aucun doute sur le fait que c’est un iceberg qui a été responsable du naufrage du navire le 15 avril 1912, de nouvelles preuves suggèrent que cette rare illusion d’optique pourrait aussi avoir joué un rôle. Alors, de quoi s’agit-il exactement ?

Fata Morgana est le nom italien de la Fée Morgane, la demi-soeur du roi Arthur dans la légende arthurienne. Réputée sorcière et capable de changer de forme à volonté, on disait parfois que la Fée Morgane vivait sous la mer dans un palais de cristal qui pouvait aussi s’élever au-dessus de la surface.

Qu’est-ce que la Fata Morgana ?

L’effet Fata Morgana a ainsi été nommé d’après la croyance superstitieuse des marins selon laquelle la Fée créerait des visions illusoires pour attirer les hommes dans un faux port et à leur mort. Le terme est entré dans l’usage anglais pour la première fois en 1818, quand il a été utilisé pour décrire une occurrence du phénomène dans le détroit de Messine, une étendue d’eau étroite entre la Sicile et la région de Calabre dans le sud de l’Italie.

Techniquement, les fata morganas sont un type de mirage, similaire à ces visions de l’eau dans le désert, ou encore à ces bassins d’eau apparents sur la route par une journée de canicule. Cependant, les deux derniers exemples sont des exemples de mirages inférieurs, alors que les fata morganas sont classés dans la catégorie des mirages supérieurs. Ce n’est pas que les fata morganas soient intrinsèquement meilleurs que les autres; la différence réside dans la façon dont chaque mirage est produit.

Les conditions qui créent la Fata Morgana

Pour qu’une Fata Morgana apparaisse, les conditions atmosphériques doivent être exactement comme il faut. Cela commence par une masse d’air froid près du sol ou de la surface de l’eau qui est surmontée par une couche d’air chaude plus élevée dans l’atmosphère. Bien que la Fata Morgana puisse se produire sur terre, elles sont plus fréquentes en mer parce que l’eau aide à former la couche d’air frais requise.

Lors d’une observation de Fata Morgana, les rayons de lumière qui traversent les masses d’air chaudes et froides sont étrangement courbés et c’est ce qui fait apparaître le mirage. En général, l’image est basée sur un objet réel, tel qu’un navire lointain, qui est déformé pour paraître surréaliste. Les gens disent avoir vu des navires flottants, des navires qui semblent voler à l’envers, ou même des continents qui ne sont pas vraiment là. Parfois, les gens déclarent même avoir vu des villes volantes, bien que l’on se demande si ces villes célestes sont un type de Fata Morgana ou un autre phénomène météorologique inhabituel. Fait intéressant, plus vous êtes loin d’une Fata Morgana, plus le mirage semble être grand.

Quels sont les endroits propices à l’observation de Fata Morgana ?

Les Fata Morgana se produisent le plus souvent en mer et il y a certains endroits dans le monde qui semblent plus enclins à ces mirages que d’autres. Par exemple, la Fata Morgana apparaît souvent en Antarctique, visible depuis la station McMurdo. Au début des années 1800, plusieurs observations de Fata Morgana dans le nord de l’Arctique ont conduit à des prétendues « découvertes » de masses terrestres qui n’existaient pas en réalité.

Fata Morgana et le Titanic

Les conditions atmosphériques étaient normales la nuit où le Titanic a coulé, et un faux horizon a pu obstruer la vue de l’iceberg qui a envoyé le navire et ses passagers à leur sombre destin. Le Titanic a navigué dans le courant froid du Labrador qui se heurte aux eaux chaudes du Gulfstream, causant une inversion thermique. Ce qui aurait bien pu créer une Fata Morgana et induire l’équipage du navire en erreur.

Crédits Image