La FCC vote contre la neutralité du Net

C’est bientôt la fin pour la neutralité du Net outre-Atlantique. Mené par Ajit Pai, la Federal Communication Communion (FCC) a voté deux voix contre un pour abolir les réglementations qui la protègent. Le nouveau président de la FCC n’a jamais caché son antipathie pour cette loi, votée en 2015 sous l’administration Obama. Il a présenté un plan en trois objectifs pour rétablir le « système plus souple » du temps des présidents Clinton et Bush.

Le plan d’Ajit Pai avance trois propositions. Il souhaite reclasser les opérateurs du web dans le titre I. Il envisage également d’ajuster les règles de neutralité pour pouvoir anticiper les nouveaux usages. Enfin, il propose de revoir et changer les principales actions de la neutralité du net, notamment la limitation de vitesse du web qu’il qualifie de « restrictions pénalisantes ».

FCC neutralité

Contre vents et marées, le président du régulateur des télécoms américain est décidé à aller jusqu’au bout dans sa guerre contre la neutralité du net.

Des règlementations plus « souples »

Dans le nouveau programme d’Ajit Pai, les points clés de la neutralité du net ont été totalement remaniés. Ainsi, les fournisseurs d’accès Internet ne seront plus classés comme opérateurs publics. Bientôt, ils auront à nouveau la possibilité de proposer des offres premium avec des débits différenciés. Ils pourront également bloquer les sites et les applications qu’ils jugent inappropriés.

Mené par son nouveau président, la FCC prévoit un retour définitif vers le système post-neutralité du net. Ajit Pai compte d’ailleurs faire voter une loi qui empêchera de changer à nouveau les réglementations liées au web et à ses opérateurs.

Les start-ups se mobilisent et ripostent

Cette décision de la FCC ne fait pas l’unanimité. Plus de 800 start-ups se sont mobilisées pour protester contre l’abandon de la neutralité du net. Le collectif avait tenté de convaincre Ajit Pai sur les conséquences financières que pourrait avoir cette abolition des textes.

Les millions de commentaires laissés sur le site officiel de la FCC avaient même fini par provoquer une attaque DDoS qui avait duré des heures.

Ajit Pai reste cependant sourd aux protestations. Pour preuve, la déconstruction de la neutralité du net a bel et bien été votée. Il n’y a plus rien à faire. Le site de la FCC avait cependant annoncé que les commentaires étaient encore autorisés jusqu’à la mi-août.

Mots-clés web