La FDA a autorisé un nouveau test capable de dépister le coronavirus en 5 minutes

Il y a peu de temps, nous vous rapportions que les États-Unis étaient officiellement devenus l’épicentre de la pandémie de coronavirus. Si le pays en est arrivé là, c’est notamment parce que les États-Unis ont pris du retard sur les autres pays du monde dans les tests de dépistage de la maladie à tel point que, selon les experts, cela a grandement entravé la capacité à suivre et à retracer la propagation du virus dans le pays.

De plus, les patients ont déclaré avoir dû faire d’énormes efforts pour recevoir un test tout en subissant de longues attentes avant d’obtenir les résultats de leurs analyses. Et ce, même si ces personnes ressentaient les symptômes associés au coronavirus et malgré la probabilité d’infection d’autres personnes entre-temps.

capture d’écran

Heureusement, TechCrunch nous rapporte le samedi 28 mars que le fabricant de technologies médicales Abbott a créé un nouveau test de dépistage du coronavirus qui semble être le test le plus rapide mis au point à ce jour.

Un dépistage qui pourrait améliorer la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis

Ce nouveau test, dénommé Abbott ID NOW COVID-19, utilise la plateforme de diagnostic Abbott ID NOW. Il s’agit d’un laboratoire en boîte qui fait la taille d’un petit appareil de cuisine. Mais mis à part sa taille, son point fort est qu’il peut sortir un diagnostic positif sur le coronavirus en seulement cinq minutes, et un résultat négatif en moins de 15 minutes.

Ce nouvel appareil a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence de la part de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. Le nouveau test commencera à être produit en masse à partir de la semaine prochaine à raison de 50.000 appareils par jour.

Abbott prévoit non moins de 5 millions de tests en avril

La différence entre l’Abbott ID NOW COVID-19 et les autres tests, c’est que ce test rapide utilise la méthode du test moléculaire. Plus précisément, il fonctionne avec la salive ou des échantillons de mucus prélevés sur un patient et identifie une partie de l’ARN du virus chez le patient.

Cela le rend meilleur par rapport aux autres tests qui recherchent des anticorps dans le sang des patients. Abbott affirme que ce test ID NOW est « largement disponible » dans les cabinets de médecins, salles d’urgence, cliniques de soins et autres installations médicales. En tout, Abbott espère procéder à 5 millions de tests en avril, répartis entre ces tests rapides et les tests en laboratoire pour lesquels il a reçu l’autorisation d’utilisation d’urgence par la FDA le mercredi 18 mars dernier.