La FDA approuve le Remdesivir comme traitement du COVID-19

Depuis l’apparition de la maladie, voici quelques mois, plusieurs pistes de traitements sont étudiées par la communauté scientifique, mais jusqu’à maintenant, aucun d’entre eux n’a montré de signes d’une efficacité avérée.

Pour autant, la recherche de traitements continue sans relâche un peu partout dans le monde, et apparemment, on a décidé de faire confiance à un médicament pour le moins controversé outre-Atlantique. Il s’agit du Remdesivir, un médicament créé par la société pharmaceutique Gilead, qui vient d’obtenir une approbation de la part de la FDA comme traitement au COVID-19.

Du Remdesivir transfusé à un patient

Photo de Dimitri Karastelev. Crédits Unsplash

Le Remdesivir devient ainsi le premier traitement du Sars-CoV-2 en approbation complète aux États-Unis jusqu’à ce jour. Il sera destiné aux patients hospitalisés et sera commercialisé en urgence sous le la marque Veklury.

Cette approbation du Remdevisir fait évidemment l’objet d’une autorisation d’urgence. Néanmoins, cela ne prouve pas sa réelle efficacité contre le COVID-19, les risques liés à son utilisation n’ayant pas encore été définis.

Des essais cliniques ont été réalisés pour tester son efficacité

À l’origine, le Remdesivir est un médicament fabriqué par le géant pharmaceutique Gilead pour lutter contre le virus Ebola. Il agit sur l’organisme pour empêcher la multiplication de ce dernier.

Et ces dernières années, son action a été testée sur les coronavirus du MERS et du SRAS. Les scientifiques ont alors découvert que ce médicament était en mesure de contenir la capacité de réplication de ces virus dans les cellules humaines.

Avec la pandémie de COVID-19 qui bat son plein, les autorités sanitaires américaines ont décidé d’utiliser le médicament comme traitement. Le Remdesivir a ainsi intégré le protocole de traitement standard administré aux patients dans plusieurs hôpitaux américains.

Différents essais cliniques réalisés sur les personnes atteintes de COVID-19 ont démontré que le Remdesivir permettait le rétablissement rapide de certains patients. Il semblerait néanmoins qu’il ne permette pas l’élimination complète du virus.

Il se pourrait donc que sa réelle utilité ne soit avantageuse que pour les nouveaux malades, mais pas pour les malades en stade avancé.

Un traitement approuvé, mais dont l’utilisation reste encore limitée

Le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, le Dr Anthony Fauci, avait annoncé en avril que le médicament ne semblait pas être totalement efficace. Il a cependant souligné sa capacité potentielle à bloquer la maladie, même s’il ne s’agit pas d’une panacée, comme l’affirment d’autres experts.

Pour la précision,cette approbation du Remdesivir comme traitement n’est valable que pour les personnes hospitalisées. En effet, pour le moment, les données récoltées lors des essais cliniques ne sont pas encore sûres pour permettre son usage chez les femmes enceintes, les enfants de moins de 12 ans et les individus avec des problèmes hépatiques ou rénaux. Par ailleurs, l’étude des interactions du traitement avec d’autres médicaments n’ont pas encore donné de bons résultats.

La FDA a donc décidé de limiter son utilisation. Gilead devra donc effectuer des recherches complémentaires pour s’affranchir de ces limitations. Des tests du médicament sont réalisés actuellement chez les patients et enfants non hospitalisés. La société pense d’ici quelques jours proposer des doses suffisantes pour permettre un traitement à qui le demandera hors des États-Unis.