La FDA met en garde contre ces marques de gel hydroalcoolique qui contiennent trop peu d’alcool pour être efficaces

Vers la fin du mois de juillet, la FDA a émis une mise en garde contre l’utilisation de certaines marques de gel hydroalcoolique contenant du méthanol, un produit nocif pour la santé en raison de ses nombreux effets indésirables, voire mortels.

Ce vendredi, elle a ajouté à cette liste d’autres marques de désinfectants pour les mains. Cette fois, ces dernières contiendraient une quantité d’alcool ou d’antiseptique trop faible, ce qui les rendrait inefficaces face aux germes, notamment le virus SRAS-CoV-2.

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

La FDA a ainsi sorti une liste regroupant quelques marques de désinfectants pour les mains qu’elle qualifie de « peu efficaces ». Les consommateurs devraient donc catégoriquement éviter de les utiliser.

Quels sont ces désinfectants « peu efficaces » ?

Dans cette liste, on trouve en premier les gels antiseptiques avec une concentration en alcool éthylique trop basse, dont :

  • Neo Natural du fabricant Limpo Quimicos SA de CV (en provenance du Mexique)
  • Medicare Alcohol Antiseptic Topical Solution du fabricant Healthy Foods & Nutrition Lab de Mexico SA de CV (en provenance du Mexique)
  • Datsen Hand Sanitizer and Alcohol Antiseptic 62 % produit par Quimica Magna SA de CV (en provenance du Mexique)
  • Hand Sanitizer de Quimica Magna de Mexico SAde CV (en provenance du Mexique).

Il y a également les gels désinfectants pourvus d’une trop faible concentration en chlorure de benzalkonium, un antiseptique utilisé à la place de l’alcool :

  • Dgreen Advanced Sanitizer sans alcool
  • Dgreen Advanced Hand Sanitizer Antibacterial Gel
  • Hand Sanitizer Gel et Clean Humans Hand Sanitizer du fabricant DEPQ Internacional S de RL de CV.

Par ailleurs, les gels antiseptiques à 65 % ou à 70 % d’alcool ainsi que le désinfectant pour les mains Bernal, qui sont produits par la même usine Quimica Magna (en provenance du Mexique), ont été également signalés.

Pourquoi ces gels antiseptiques ont-ils été répertoriés ?

Selon les informations transmises, la FDA a testé ces gels et a constaté qu’en plus de contenir du méthanol que la peau pourrait absorber, les « bons ingrédients » qu’ils contenaient étaient à une concentration extrêmement basse, notamment pour le cas de l’alcool éthylique ou de l’alcool isopropylique.

Ces désinfectants pour les mains ne sont donc pas conformes aux recommandations du CDC (Center for Disease Control) qui met en avant l’utilisation de gels hydroalcooliques ou autres produits de désinfection des mains pour prévenir la contamination par le virus SRAS-CoV-2.

Par ailleurs, la production de ces gels n’est également pas conforme aux exigences établies par la FDA, comme quoi une teneur en alcool isopropylique de 75 % ou en éthanol de 80 % est au moins requise pour que ces produits soient efficaces.

Par conséquent, l’importation de ces produits est désormais interdite aux États-Unis.

Mots-clés Covid-19FDA