La femme qui a fait un doigt d’honneur à Donald Trump a été licenciée

Il n’y a pas longtemps, l’image de Juli Briskman en train de faire un doigt d’honneur à Donald Trump a envahi la toile. Fière de son acte, elle a utilisé le cliché comme photo de profil sur Facebook. Depuis, la mère célibataire de cinquante ans est devenue une figure de protestation contre le gouvernement en place. Toutefois, cette popularité soudaine n’a pas été sans prix à payer. Cette semaine, elle a perdu son travail.

Juli Briskman travaillait au sein de l’entreprise Akima LCC, un prestataire gouvernemental. Annonçant son licenciement à ses followers, elle a précisé que le nom de son employeur n’est pourtant pas affiché sur les pages de ses profils sociaux. Le motif de son licenciement serait que son acte ternit l’image de l’entreprise et va à l’encontre des principes qui y sont établis.

Trump IA

Pour rappel, les dispositions légales de l’État de Virginie ne prévoient pas des motifs spécifiques permettant le renvoi d’un employé. De ce fait, les employeurs ont le droit de licencier des salariés pour toute raison qu’ils estiment valable.

Par conviction politique

C’est un photographe de la Maison Blanche qui a réussi à capturer l’image. Juli Briskman était sur sa piste de cyclisme habituelle quand le cortège du Président des États-Unis est passé à proximité d’elle. Elle a alors rattrapé le convoi pour pouvoir faire ce geste à plusieurs reprises. Le lendemain, la photo a fait la une des journaux.

« Je suis en colère contre la situation actuelle de notre pays. Je suis consternée. C’était une opportunité pour moi de dire quelque chose », s’est-elle justifiée. Elle a également tenu à préciser qu’elle ne regrette pas l’acte.

Elle a même confié au Huffington Post : « Il passait et mon sang commençait à bouillir ».

Une nouvelle héroïne nationale

« Les destinataires du DACA sont expulsés. Il a retiré les publicités pour une inscription ouverte à ObamaCare », a mentionné la nouvelle héroïne des anti-Trump. En effet, elle est maintenant une source d’inspiration pour beaucoup de monde. Une page de collecte de fonds en son nom a d’ailleurs été créée.

« J’ai été en contact avec Juli et elle a été officiellement configurée comme bénéficiaire de cette campagne GoFundMe », a rapporté Rob Mello, le fondateur de la page. Actuellement, la campagne a réussi à rassembler plus de cinquante-cinq mille dollars. L’objectif serait de collecter cent mille dollars pour Juli Briskman.

Certains de ses fans lui ont même suggéré de se présenter aux élections de 2020.

Mots-clés insolitepolitique