La fin du monde sera peut-être provoquée par… les antibiotiques

La fin du monde obsède l’humanité depuis les âges les plus reculés et de nombreuses théories ou prédictions ont émergé au fil des siècles. Certaines personnes pensent ainsi qu’elle sera causé par une catastrophe technologique ou même par une guerre nucléaire, d’autres estiment qu’elle pourrait être provoquée par un refroidissement du noyau terrestre ou par la disparition de notre atmosphère. En réalité, elle pourrait être causée par… les antibiotiques.

Les religions évoquent quasiment toutes la fin du monde dans les écrits. L’apocalypse est très présente dans la Bible, bien sûr, mais également dans le Coran. Elle est d’ailleurs désignée par les musulmans par le terme al-Quiyāma, ce qui peut se traduire par le jour du jugement.

Apocalypse antibio

Les antibiotiques ne sont peut-être pas automatiques mais sans eux, le monde serait bien différent.

Même chose du côté de la mythologie nordique avec Ragnarök ou même dans le bouddhisme avec Mappō.

La fin du monde a toujours été une obsession pour l’Homme

Oui, la fin du monde fascine l’Homme depuis fort fort longtemps et elle a d’ailleurs inspiré nombre d’oeuvres de fiction. Preuve en est, les dystopies sont de plus en plus représentées dans la littérature mais aussi au cinéma et il suffit de jeter un oeil sur les dernières sorties hollywoodiennes pour s’en convaincre.

Mais quel est le lien avec les antibiotiques en fait ?

Le tout premier antibiotique a été découvert en 1928 par un certain Alexander Fleming. A l’époque, il ne se doutait pas de l’impact qu’aurait sa découverte sur le monde et sur la médecine moderne.

Car en effet, sans les antibiotiques, le monde serait bien différent. Il serait effectivement impossible de guérir les infections, mais nous ne pourrions pas non plus traiter les cancers ou même procédé à des transplantations. Afin de limiter les rejets, les médecins sont effectivement obligés d’affaiblir le système immunitaire des receveurs et cette action est compensée par l’utilisation d’antibiotiques.

Ce n’est pas tout car ces médicaments jouent également un rôle dans les dialyses ou même dans les opérations chirurgicales et ils sont aussi utilisés dans le cadre de traumatismes importants.

En outre, il faut aussi savoir que les antibiotiques sont utilisés par… les éleveurs. Pourquoi ? Pour éviter que des infections ne se répandent dans les troupeaux. Sans eux, la production de nourriture pourrait donc chuter elle aussi.

Sans les antibiotiques, le monde serait bien différent

L’humanité est donc très dépendante des antibiotiques et c’est un véritable souci car on voit de plus en plus apparaître des bactéries capables de résister à ces molécules.

Les chinois et les anglais ont été confrontés à ce problème l’année dernière lorsqu’ils ont découvert une bactérie qui avait développé un gène la rendant résistante à la colistine, un des plus puissants antibiotiques du marché.

Car en effet, les bactéries sont elles aussi capables de s’adapter à leur environnement.

C’est d’autant plus problématique que les laboratoires inventent de moins en moins de nouveaux antibiotiques. L’opération n’est effectivement pas rentable pour les entreprises car les nouvelles molécules sont protégées pour une durée maximale de 20 ans avant de tomber dans le domaine public. En outre, elles doivent aussi passer les essais cliniques et les gouvernements ont la possibilité de restreindre leur usage pour les garder sous le coude des fois que les molécules actuelles ne fassent plus effet.

Le bon côté de la chose, c’est que les autorités ont parfaitement conscience du problème. L’OMS, les laboratoires et les gouvernement travaillent ainsi de concert pour éviter les pires scénarios possibles.

Il faut juste espérer qu’ils parviendront à s’entendre.

Mots-clés insolitemédecine