La folle histoire du premier homme cryogénisé

Robert Nelson n’avait rien d’exceptionnel, pourtant dans les années 1960, il s’est retrouvé au cœur d’une folle histoire. Ce modeste réparateur de TV est resté dans les annales en ayant réussi à cryogéniser le premier homme de l’histoire.

Robert Nelson n’avait aucun diplôme, mais cela ne l’a pas empêché de se passionner pour la science. Il avait une fascination pour tout ce qui touchait de près ou de loin à la cryogénisation. Il croyait dur comme fer que cette technique permettrait, dans un futur lointain, de conserver le corps des personnes décédées en les congelant, pour les ressusciter plus tard.

Un mur de glace

Photo de Osman Rana – Unsplash

Robert Nelson s’est fixé comme objectif de tester cette théorie, et il y est arrivé en 1967.

L’homme qui était obsédé par l’immortalité

Robert Nelson a eu une vie mouvementée. Il est né à Boston, dans le Massachusetts, en 1936. Son père, Elvin Nelson, a disparu du tableau avant sa naissance. Sa mère, qui était alcoolique, s’est mariée avec un gangster du nom de John « Fats » Buccelli qui a été arrêté pour le braquage du Brinks, en janvier 1950.

Après avoir quitté l’école, Robert Nelson a trouvé sa voie dans la réparation de TV. Lorsqu’il ne travaillait pas, il se plongeait dans la lecture du livre « The Prospect of Immortality », du Dr. Robert Ettinger. C’est à travers ce livre que Robert Nelson a découvert la cryogénisation. À partir de ce moment, il a tout mis en œuvre pour prouver que cette technique permettrait à l’Homme de devenir immortel. En 1966, il a même rencontré le Dr. Ettinger, avant que celui-ci ne décède des suites d’un cancer.

À lire aussi : Un homme poursuit une entreprise de cryogénie

Faites connaissance avec James Bedford, le premier homme cryogénisé

Dans les années 1960, Robert Nelson a rejoint de nombreuses organisations qui croyaient en la cryogénisation. Comme il l’a raconté au micro de The American Life en 2008, il est même devenu le président du Cryonics Society of California (CSC).

En 1966, l’association de Robert Nelson a trouvé un volontaire qui était prêt à se faire cryogéniser, en la personne du Dr James Bedford. Avant de mourir d’un cancer des reins, ce psychologue a consenti à ce que son corps soit conservé dans la glace. Robert Nelson a pu concrétiser son projet grâce à l’aide du physicien Dante Brunol.

En 1967, le Dr. James Bedford est donc devenu le premier homme à avoir été cryogénisé.

À lire aussi : Un homme a dépensé plus de 100 000 $ pour cryogéniser sa famille