La forêt engloutie de Borth révélée par la tempête Hannah

Le Royaume-Uni a fait face récemment à une violente tempête. Elle s’est abattue sur une bonne partie du territoire britannique et le Pays de Galle a pour sa part été sévèrement touché. La violence des vents a eu des conséquences inattendues, comme de révéler aux yeux du monde la forêt engloutie de Borth.

D’après les légendes locales, cette fameuse forêt était habitée autrefois par un peuple de la région.

Forêt

Crédits Pixabay

Leur royaume n’était pas très vaste, mais il s’étendait sur une trentaine de kilomètres et il comprenait plusieurs villages.

Quand une tempête révèle une ancienne forêt engloutie

Toutefois, un beau matin du VIe siècle, une violente tempête s’est abattue sur le territoire et toute la zone a été engloutie, villages et habitants compris. Depuis, l’eau ne s’est pas retirée et la forêt est restée sous l’eau et le sable pendant plus de quatre millénaires.

Il arrive cependant que la région se découvre et cela a notamment été le cas après le passage de la tempête Hannah. Les habitants de la région ont ainsi eu la surprise de découvrir de nombreuses souches d’arbres fossilisés recouvertes de mousse verte.

Ce n’est cependant pas la première fois qu’un tel événement se produit.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive

Plus tôt dans l’année, les résidents de la station balnéaire Redcar ont ainsi été confrontés à leur tour à une violente tempête, et cette dernière a eu pour effet de révéler une forêt pétrifiée sur une plage locale. Une forêt âgée une fois encore de plusieurs millénaires.

Comme pour la forêt engloutie de Borth, la violence des vents a eu pour effet de balayer les dunes de la région sur plusieurs kilomètres à la ronde, révélant par la même occasion l’ancienne forêt qui se trouvait dans la région avant qu’elle ne soit submergée par les flots.

Une forêt qui était d’ailleurs connue de longue date des autorités locales, puisque de précédentes tempêtes avaient elles aussi révélé des arbres fossilisés sur la même plage.

A l’époque, la Tees Archeology avait même dépêché des chercheurs sur place pour étudier la forêt. Ces derniers avaient alors estimé l’âge des arbres la composant à six ou sept mille ans. Quelques décennies plus tôt, une hache en pierre avait même été retrouvée sur place. Cela n’a cependant pas été le cas à Borth.

Mots-clés insolite