La France a bloqué un premier site pour apologie du terrorisme

La France a voté en fin d’année dernière une loi permettant à l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC pour les intimes) de bloquer les sites faisant l’apologie du terrorisme. Le site “islamic-news.info” est le premier à en faire les frais et le plus drôle, dans l’histoire, c’est que son hébergeur n’a même pas été prévenu.

David Thomson, journaliste à RFI et auteur du livre Les Français jihadistes a été le premier à se rendre compte du blocage, et à le signaler par l’intermédiaire de son compte Twitter.

Blocage sites France

La France a commencé à bloquer des sites faisant l’apologie du terrorisme.

Fait intéressant, OVH n’a pas été notifié de ce blocage, et ce alors même qu’il héberge le site cité au début de cet article. Un point qui a d’ailleurs été confirmé par Octave Klaba en personne ce matin, par le biais d’un tweet là encore.

OVH, l’hébergeur du site n’a pas été prévenu de ce blocage

Quoi qu’il en soit, si vous vous rendez sur le site évoqué un peu plus haut, alors vous tomberez face à un message rédigé de la main du Ministère de l’Intérieur. Un message plutôt clair, et qui se passe de commentaire :

« Vous avez été redirigé vers ce site officiel car votre ordinateur allait se connecter à une page dont le contenu provoque à des actes de terrorisme ou fait publiquement l’apologie d’actes de terrorisme. »

Le Monde a ouvert une enquête et le quotidien a ainsi appris que ce site se définissait lui-même comme un média d’information se battant contre la “propagande chiito-occidentale”, un média par ailleurs favorable à l’Etat Islamique et à tout ce que cela comporte.

En marge du site, Twitter et Facebook ont aussi suspendu les comptes du site.

Toujours selon la même source, d’autres sites se trouveraient actuellement dans le collimateur du gouvernement. Pas sûr que cela suffise à enrayer le terrorisme, malheureusement. La haine est trop profondément ancrée dans le coeur des hommes.

Mots-clés web