Google France condamné à une amende d’un million d’euros pour pratique commerciale trompeuse

La France vient d’infliger une amende de 1,1 million d’euros à Google. La firme de Mountain View a été sanctionnée pour avoir pris la liberté d’utiliser ses propres critères et algorithmes afin d’établir un classement des hôtels de l’Hexagone. Or, cette tâche incombe normalement à Atout France, la seule et unique agence de développement touristique habilitée à afficher un classement par étoiles dans tout le pays.

Des hôteliers Français, écœurés par la pratique de Google, ont fini par déposer des plaintes contre la firme auprès de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF). Une enquête a donc été ouverte en 2019 et cela « a permis de démontrer le caractère trompeur du classement des hôtels par Google, notamment sur son moteur de recherche ».

Crédits: Pixabay

Après avoir étudié les résultats des investigations menées par le Service National des Enquêtes de la DGCCRF, le Parquet de Paris a décidé d’infliger une sanction à Google.

Les consommateurs et les hôteliers, victimes de la pratique de Google

La DGCCRF a pris le temps d’étudier les classements de plus de 7500 établissements. En comparant les classements officiels et ceux de Google, l’entité en charge de l’enquête a constaté que le géant du web « avait substitué au classement Atout France une classification établie selon ses propres critères ».

La DGCCRF a en outre ajouté que « cette classification prêtait grandement à confusion par sa présentation et par l’utilisation identique du terme « étoiles » selon la même échelle allant de 1 à 5, pour classer les hébergements touristiques »

Le géant américain de la technologie a donc commis une bévue en attribuant des étoiles aux hôtels français et en laissant apparaître les classements sur son moteur de recherche et sur Google Maps. Dans le même temps, la société a induit les consommateurs en erreur et a porté préjudice à certains hôteliers de l’Hexagone.

Google France et Irlande dans la même situation

Un porte-parole de Google a indiqué que depuis septembre 2019, la société a laissé tomber son classement pour n’utiliser que celui publié par Atout France. « Nous avons transigé avec la DGCCRF et avons fait les modifications nécessaires pour ne refléter que le classement officiel français des hôtels sur Google Search et Maps » a déclaré la personne en question.

La DGCCRF a certifié cette déclaration et affirmé dans un communiqué publié le 15 février 2021 que la firme de Mountain View a apporté des mesures correctives à ses pratiques après le début de l’enquête.

Google France s’est donc repenti et il n’est pas le seul. Google Irlande a fait de même. Selon le DGCCRF, « après accord du procureur de la République de Paris, les deux sociétés ont accepté de payer une amende de 1,1 million d’euros dans le cadre d’une transaction pénale ».

Mots-clés google