La France va mettre en service une centrale solaire flottante en 2019

La France s’apprête à accueillir la centrale solaire flottante la plus puissante d’Europe. Constituée de 47 000 panneaux photovoltaïques, cette centrale solaire flottera sur le lac artificiel de Piolenc, une commune du Vaucluse. La construction de cette infrastructure qui a débuté le 1er août 2018 a été annoncée par Akuo Energy, un producteur indépendant.

Les panneaux fixes seront implantés à l’aide de flotteurs sur une surface de 17 hectares. Pour rendre ce projet possible, Akuo Energy a fait appel à la technologie de structure flottante Hydrelio by Ciel & Terre, un système destiné à être implanté sur les terrains inondables, les réservoirs d’eau potable ou encore les bassins industriels.

Panneaux solaires

Cette centrale solaire flottante sera mise en service en mars 2019.

Une installation de 17 mégawattheures

La construction de cette centrale est un projet d’envergure. Eric Scotto, le président de l’exploitant Akuo Energy, a déclaré qu’elle « va devenir la plus grande de ce type en Europe. » Les 47 000 panneaux photovoltaïques approvisionneront les 4700 foyers du Vaucluse avec une puissance à échelle de 17 mégawattheures (MWh). L’exploitation de la centrale sera prise en main par Akuo Energy. L’électricité sera ensuite commercialisée sur le marché par l’agrégateur E6.

D’après les informations recueillies, le contrat de livraison d’électricité bénéficiera du mécanisme de complément de rémunération comme il a été adopté par les pouvoirs publics pour soutenir les énergies renouvelables. Dans cette optique, Eric Scotto a indiqué que «  Si notre énergie est commercialisée à un prix inférieur à celui négocié dans le cadre de l’appel d’offres, EDF OA nous rembourse la différence. »

Un investissement à plusieurs millions d’euros

Comme on pourrait s’en douter, la réalisation de ce projet fait appel à une somme colossale. Le montant global de cet investissement s’élève à 17 millions d’euros. Le projet est financé par Natixis Energeco à hauteur de 12,8 millions d’euros.

Pour combler le vide, Akuo Energy a aussi fait appel à un investissement participatif. « La commune de Piolenc s’est associée à cette opération parce que non seulement nous développons une infrastructure énergétique décentralisée, mais aussi parce que nous allons contribuer au développement d’unité de maraîchage biologique. »

Un tel projet fait d’Akuo Energy un acteur à part entière de la transition énergétique.

Mots-clés énergie