La grosse boulette de Steam

Steam fait actuellement face à de vives critiques. La plateforme a en effet supprimé temporairement des mots-clés relatifs à des mouvements féministes et LGBTQ+. Une décision qui rendait certains titres beaucoup plus difficiles à trouver.

L’information nous vient tout droit de Chard, qui a travaillé entre autres choses sur Imagined Leviathans.

Une femme se tenant le visage dans la pénombre
Photo de Juan Pablo Serrano Arenas provenant de Pexels

En fouillant dans le catalogue de Steam, ce dernier a en effet eu la mauvaise surprise de découvrir la disparition de nombreux mots-clés, des mots-clés qui avaient pour certains un rapport avec les contenus féministes ou LGBTQ+.

Quand des mots-clés disparaissent

Toujours selon son investigation, la plupart des catégories liées à ces thèmes n’existaient plus. Certaines URLs, en revanche, fonctionnaient encore. Les autres redirigeaient directement les internautes sur la page d’accueil de la boutique.

Le ménage semblait d’ailleurs plus conséquent que prévu. Chard a en effet constaté que d’autres mots-clés et catégories manquaient à l’appel, comme les simulateurs de marche ou encore les titres relatifs aux objets cachés.

Selon toute vraisemblance, Steam ne s’est donc pas limité aux contenus féministes et LGBTQ+. La plateforme semble en effet s’être lancée dans une restructuration de ses catégories et de ses sous-catégories.

Steam visé par de nombreuses critiques

Maintenant, cela n’explique pas la disparition temporaire des contenus relatifs aux protagonistes féminins ou encore aux titres orientés LGBTQ+. Une disparition difficile à justifier, et sur laquelle le principal intéressé ne s’était pas exprimé.

Il peut cependant être intéressant de noter que les mots-clés ne sont pas nativement gérés par Steam. Ce sont en effet les studios, les développeurs indépendants et les éditeurs qui les saisissent lorsqu’ils créent la fiche de leurs titres.

Certains de ces mots-clés étant redondants, il arrive parfois que Steam procède à des regroupements pour rendre son catalogue plus lisible et pour permettre à ses utilisateurs de trouver plus facilement ce qu’ils recherchent.

Une disparition temporaire

En dépit de la concurrence, Steam reste aujourd’hui encore l’un des plus gros services du genre et son catalogue comprend des milliers de références différentes.

Or justement, plusieurs jours plus tard, la catégorie LGBTQ+ est réapparue comme par magie. Elle peut être consultée à cette adresse et elle regroupe les titres habituels. En revanche, celle qui mettait en avant les personnages féminins ne semble toujours pas disponible à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Mots-clés steam