La Jolla Tablet est disponible en pré-commande

La Jolla Tablet était attendue de pied ferme pas mal de monde, et ces quelques lignes devraient donc faire un paquet d’heureux. Et pour cause car la petite tablette sous Sailfish OS 2.0 est disponible en pré-commande ! Magnifique, d’autant qu’elle est proposée à un prix très compétitif. Du coup, si vous cherchez une ardoise un peu différente, alors le moment est peut-être venu de sortir la carte bleue.

Attention cependant car tout le monde ne peut pas encore en profiter. Pour le moment, Jolla a préféré se concentrer sur quelques marchés.

Pré-commander Jolla Tablet

La Jolla Tablet est disponible en pré-commande.

Lesquels ? Les Etats-Unis font partie des heureux élus, bien sûr, et il en va de même pour le Canada, l’Australie, l’Inde, Hong Kong ou… l’Union Européenne.

Deux modèles au choix

Le constructeur propose deux modèles à l’heure actuelle. Ils varient en fonction de l’espace de stockage embarqué. Le premier ne dépasse pas les 32 Go, contre 64 Go pour le second. Côté prix, ces versions sont respectivement proposées à 267 et à 299 euros.

Notez que le montant de la TVA (24%) est compris dans ce prix de vente.

Dans les deux cas, on retrouve exactement la même fiche technique. La Jolla Tablet embarque ainsi un écran IPS de 7,85 pouces capable d’afficher une définition proche du QHD (2048×1536) avec un processeur Intel 64-bit composé de quatre coeurs cadencés à 1,8 GHz et 2 Go de mémoire vive en LPDDR3.

Derrière, on a aussi du WiFi 802.11 a/b/g/n, une puce aGPS, du GLONASS, un port micro SD (128 Go max) et une grosse batterie de 4 450 mAh. La tablette est assez compact et elle ne dépasse pas les 8,3 mm en épaisseur.

Elle devrait beaucoup plaire aux utilisateurs les plus nomades, du coup.

Sailfish OS 2.0 peut faire tourner les applications Android

Reste la question de la plateforme, bien sûr. Sailfish OS 2.0 n’est pas encore très connu mais il a tout de même un atout de taille dans sa manche : il repose sur les librairies d’Android et cela veut aussi dire qu’il est capable de faire tourner les applications développées pour la plateforme de Google.

Toutes ? Non, malheureusement. Ce n’est pas vraiment surprenant mais le système n’intègre pas les services Google Play. Il s’aligne donc sur ce que propose BlackBerry OS depuis quelques versions.

L’interface de la plateforme repose sur des gestes multitouch. Je n’ai pas eu l’occasion de la tester alors je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur le sujet mais j’ai lu de bons retours chez certains confrères américains.

D’ailleurs, si vous avez eu l’occasion de jouer avec, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire à la suite de l’article.

Jolla a prévu de lancer les expéditions en septembre.