La loi Hadopi 2 validée par le Conseil Constitutionnel

On pensait que le Conseil Constitutionnel allait protéger les citoyens et, en réalité, il n’en est rien. Comme quoi, des fois, on y croit un peu trop, hein… Après des heures de délibérations en tout genre, le Conseil a donc décidé de valider le projet de loi Hadopi 2, à l’exception néanmoins d’un article portant sur la demande de dommages et intérêts (article 6.II de la loi). Et oui, finalement, je crois que la bouteille de champagne va rester au frigo…

La loi Hadopi 2 adoptée par le Conseil Constitutionnel

Alors bon, je ne vais pas vous faire un topo complet sur la question, je n’ai pas vraiment envie d’en parler, et je vous invite plutôt à aller consulter l’article très complet qui vient de paraître sur Clubic. On y trouve un résumé du communiqué de presse du Conseil Constitutionnel qui reprend une à une toutes les objections qui avaient été soulevées par l’opposition et qui sont finalement passées à la trappe.

A noter que pour les plus courageux d’entre vous, la décision complète est accessible ici.

Ce qui est certain, c’est que le gouvernement va avoir désormais toute la latitude nécessaire pour se lancer dans sa grande chasse aux sorcières. Le plus dramatique, dans l’histoire, c’est que les foyers français sont déjà pris à la gorge et que ce n’est visiblement pas prêt de se terminer. Oui, parce que faut le dire, quand même, ce ne sont pas les banques qui souffrent de la crise, hein… Ce ne sont pas non plus les grands patrons qui perdent leur emploi… Et ce sont encore moins nos chers gouvernants (ministres, députés, etc…) qui galèrent pour boucler leurs fins de mois.

Bon, enfin je crois que je vais m’arrêter là parce que je risque sinon de me montrer très vulgaire.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que nous sommes maintenant tous présumés coupables.

Merci.