La Lune a eu une atmosphère pendant 70 millions d’années

Les volcans présents sur la Lune auraient été actifs il y a de cela trois milliards d’années. Cette activité aurait été à l’origine de l’atmosphère de la Lune. Elle serait 1,5 fois plus épaisse que l’atmosphère relevée autour de la planète Mars. Cette découverte amène à une autre. Cette atmosphère aurait été présente sur la Lune durant soixante-dix millions d’années.

Les scientifiques de la NASA, du Lunar and Planetary Institute et du Center for Lunar Science and Exploration ont étudié les fragments de roches lunaires rapportés par les astronautes américains. À la fin de leurs études, ils ont découvert que la Lune avait eu 3,5 milliards d’années auparavant une atmosphère.

Lune Clignote

C’est dans le cadre des missions Apollo que ces scientifiques ont fait cette importante découverte.

Une atmosphère de soixante-dix millions d’années

Il y a trois milliards d’années, le satellite lunaire de la Terre avait eu une activité volcanique des plus intenses. Les gaz évacués par ces volcans étaient si épais qu’au lieu de disparaître dans l’espace, ils se sont assemblés pour former une atmosphère temporaire autour de la lune.

Les chercheurs ont qualifié cette atmosphère d’éphémère étant donné que les caractéristiques de la Lune ne sont pas semblables à celles de la Terre. Précisément, le champ magnétique et le poids de la Lune n’ont permis à cette atmosphère de ne durer que soixante-dix millions d’années.

Des résidus de gaz non évacués par les vents solaires

Cette étude publiée dans Earth and Planetary Letters rapporte qu’aux termes de ces années, la majorité de ces gaz ont été éparpillés par des vents solaires. David Kring, l’un des scientifiques ayant participé à cette étude, a déclaré que cette découverte conférait à la Lune une nouvelle image, la rendant plus vivante.

Néanmoins, les chercheurs affirment que tous les gaz ne se sont pas évaporés. Les gaz qui n’étaient pas exposés au soleil demeurent ainsi sur l’astre lunaire. Les scientifiques prévoient de les exploiter dans les prochaines expéditions lunaires étant donné que ces gaz peuvent se transformer en air et en eau.

Les gaz restants sur la Lune constituent ainsi une ressource importante pour les astronautes. Pour les chercheurs, ils pourront aider les astronautes à se réapprovisionner avant d’aller plus loin dans l’espace.