La Lune abriterait-elle des organismes extraterrestres ?

La Lune abriterait-elle des organismes extraterrestres ? C’est la thèse défendue par Abraham Loeb, un professeur d’astronomie de la prestigieuse université de Harvard.

Né en Israël au début des années 60, Abraham Loeb compte de multiples casquettes et il se passionne ainsi pour tout ce qui a trait à l’astronomie, l’astrophysique et la cosmologie.

espace

Crédits Pixabay

Non content d’enseigner l’astronomie à l’Université de Havard, il est également directeur de l’Institute for Theory and Computation tout en étant, en plus, membre de l’Académie américaine des arts et des sciences.

Abraham Loeb, un passionné d’exobiologie

Mais il est également connu pour ses positions controversées, notamment en ce qui concerne Oumuamua. Il a en effet été l’un des seuls à évoquer la thèse de la sonde extraterrestre, ce qui lui a valu de nombreuses attaques de la part de ses confrères.

Cette fois, Abraham Loeb a signé un éditorial dans Scientific American, un éditorial se focalisant principalement sur les futures missions lunaires.

Depuis la fin du programme Apollo, la Lune est un peu restée sur le banc de touche, la NASA préférant se focaliser sur les futures missions martiennes. Toutefois, depuis quelques mois maintenant, notre satellite a retrouvé de sa superbe et l’agence spatiale américaine a même dévoilé un nouveau programme qui a pour but de retourner à sa surface : le programme Artemis.

Extrêmement ambitieux, ce dernier reposera sur trente-sept missions prévues pour cette prochaine décennie.

Loeb évoque bien entendu ce programme dans son éditorial, mais pas comme on pourrait le croire. En réalité, d’après lui, les futures missions lunaires pourraient être cruciales dans le domaine de l’astrobiologie… et peut-être même nous permettre de découvrir une forme de vie extraterrestre.

La Lune, un filet de pêche géant

Et ce pour une raison assez simple : contrairement à la Terre, la Lune est dénuée d’atmosphère. Ce qui en fait le filet de pêche idéal pour tous les amateurs d’exobiologie.

Encore plus depuis la découverte d’objets extra stellaires d’ailleurs. Oumuamua n’est en effet pas le seul visiteur venu d’un autre système.

Nous en avons récemment découvert un deuxième et il est donc fort probable que ces corps soient plus courants que nous ne le pensions.

Compte tenu de cette découverte et de l’âge de notre satellite, Abraham Loeb pense qu’il est parfaitement envisageable que certains de ces objets se soient écrasés d’une manière ou d’une autre sur la Lune.

Pour lui, il s’agit là d’une véritable opportunité et il pense que les futures missions lunaires nous permettront dans doute de faire des découvertes en matière d’exobiologie.

A condition d’y mettre les moyens, bien entendu. Maintenant, et toujours de son point de vue, la Lune pourrait également nous faire gagner pas mal de temps, en réduisant la nécessité d’envoyer des vaisseaux spatiaux et des sondes pour visiter d’autres systèmes. Plutôt que d’aller à la montagne, il suffirait donc de laisser la montagne venir à nous.

Mots-clés extraterrestreslune