La Lune, futur observatoire de recherche d’une vie extraterrestre intelligente ?

L’Univers est si immense que c’est obligé qu’il y ait d’autres vies intelligentes ailleurs que sur Terre ! Et pourtant, cela fait des années que les scientifiques et astrophysiciens essaient de capter des signaux qui pourraient être émis par des civilisations extraterrestres, mais sans résultat jusqu’à présent. Les chercheurs n’ont toujours rien intercepté, et ce, malgré l’utilisation d’équipements de pointe tels que le radiotélescope Murchison Widefield Array en Australie-Occidentale.

Mais peut-être que si les scientifiques n’ont toujours rien trouvé, c’est parce qu’ils ne sont pas au bon endroit pour capter les signaux extraterrestres ? En effet selon un article récemment publié sur le site SingularityHub, les signaux pourraient être brouillés par les bavardages radio émis par les appareils terriens. L’idéal serait alors d’essayer de les capter depuis un endroit vraiment silencieux…

crédits unsplash

Eh bien, dans une étude récemment publiée par des chercheurs du programme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), l’autre côté de la Lune ferait parfaitement l’affaire.

Une idée envisagée par le SETI ?

Depuis le lancement des premiers projets dans les années 60, le programme international SETI a pour but de détecter la trace de civilisations extraterrestres intelligentes. Pour ce faire, les chercheurs ont accès au meilleur de la technologie dans des observatoires éparpillés à travers le monde.

Dans le cadre du projet Breakthrough Listen (de l’anglais Breakthrough, « percée » et listen, « écouter »), les recherches sont effectuées depuis des observatoires perdus au milieu de nulle part, là où il n’y a pas de bruit ambiant et de pollution sonore. Mais apparemment, ce n’est toujours pas assez, et selon un groupe de chercheurs, le meilleur moyen de capter des signaux d’origine extraterrestre serait d’installer un observatoire SETI du côté de la face cachée de la Lune.

Cette dernière serait en effet le lieu idéal, d’abord parce qu’il y règne un silence de plomb : « la face cachée de la lune pendant la nuit lunaire est l’endroit le plus radio-silencieux de notre univers local. » Et le meilleur, c’est que ce silence ne risque pas d’être terni par la pollution sonore terrienne, car la face cachée de la Lune n’est jamais tournée vers la Terre !

A lire aussi : Project Olympus ou quand une boîte texane propose d’imprimer des bâtiments sur la Lune

Placer un télescope en orbite lunaire

Le groupe de chercheurs a suggéré que l’idéal serait de placer un télescope en orbite autour de la Lune, et à chaque fois qu’il se trouve du côté de la face cachée, il balaierait l’espace à la recherche de signaux extraterrestres à capter. Ces derniers seraient alors immédiatement transmis aux observatoires sur Terre. Pratique et peu coûteuse, cette solution limite cependant les périodes d’observation des scientifiques à quelques heures seulement, et non des semaines.

Une autre solution, cette fois-ci plus ambitieuse, serait alors de construire un observatoire directement sur la face cachée de la Lune. Les chercheurs suggèrent par exemple de construire un radiotélescope géant dans un cratère lunaire. À noter que la NASA finance déjà deux projets d’observatoires lunaires, avec des robots en charge de construire le radiotélescope.

Pour ceux qui sont sceptiques quant à la faisabilité d’un tel projet, elle serait parfaitement réalisable, du moins sur le plan budgétaire. En effet, l’envoie des matériaux et équipements nécessaires à la construction de l’observatoire devrait en effet ne couter des millions de dollars et non plus des milliards de dollars comme dans les années 60. « L’avenir de l’astronomie sera dans l’espace pour la plupart. À mesure que l’accès à l’espace deviendra moins cher et plus démocratisé, l’astronomie s’y déplacera et […] grande partie de cela se fera à partir de la surface lunaire. »

A lire aussi : La Chine est en train de construire la fusée qui l’emmènera sur la Lune

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !