La Lune pourrait abriter plus d’eau que prévu

Les scientifiques avaient affirmé il y a plusieurs années de cela que la Lune renfermait une énorme quantité d’eau. En 2009, trois vaisseaux spatiaux étaient partis en mission sur ce satellite terrestre pour confirmer ces déclarations. Ils avaient découvert que l’eau existait bel et bien sur l’astre.

À cette époque, ils pensaient que la majeure partie de cette eau se trouvait uniquement à des endroits situés aux deux pôles de la lune.

JAXA Lune

Aujourd’hui, une nouvelle observation effectuée récemment par deux missions lunaires laisse planer le doute sur cette théorie et laisserait suggérer que l’eau pourrait se propager à travers la surface de la Lune au lieu de rester confinée aux pôles.

Les résultats des observations réalisées par ces missions lunaires ont été publiés le 12 février 2018 dans la revue Nature Geoscience.

Où la Lune puise-t-elle son eau ?

Les chercheurs s’intéressent non seulement à l’origine de l’eau qui se trouve sur la Lune, mais aussi à ce que toute cette eau pourrait représenter pour la Terre. Ils étudient les possibilités d’utilisation de cet élément pour notre planète. D’après eux, cette eau pourrait servir de réserve à la Terre si elle est potable. Elle pourrait également être transformée en hydrogène et en oxygène pour les fusées ou pour les astronautes.

Les scientifiques essayent de découvrir où se trouve la source de toute cette eau sur la Lune. Ce qui est sûr pour l’instant c’est que l’eau est toujours présente sur la surface de la Lune et ne semble pas tarir. « Nous constatons que peu importe l’heure de la journée ou la latitude que nous regardons, le signal indiquant l’eau semble toujours être présente. » indique Joshua Bandfield, chercheur principal à l’institut des sciences spatiales.

Les vents solaires en cause

À l’heure actuelle, les scientifiques continuent d’étudier les données qu’ils ont obtenues pour déterminer la source de l’eau qui se trouve sur la Lune. D’après eux, cette eau pourrait être créée lorsque les vents solaires frappent la surface lunaire.

Les atomes d’hydrogène dans ces vents réagissent avec les atomes d’oxygène dans les roches lunaires et sa surface poussiéreuse appelée régolithe. Une deuxième hypothèse veut que l’eau soit libérée lentement par des minéraux sur la Lune depuis sa formation.

Il faudra attendre une confirmation de la part des scientifiques pour être fixé sur les origines de cette eau.

Mots-clés lune