La mauvaise surprise de Google Maps

Google Maps affiche depuis la semaine dernière une alerte aux utilisateurs américains ayant désactivé la collecte de leurs données. Une alerte les prévenant de la désactivation de certaines fonctions liées à la navigation.

Google Maps est à l’heure actuelle une des solutions de cartographie les plus complètes du marché. Très efficace, elle permet de se guider sur la plupart des routes de nos villes et de nos campagnes. Elle est même capable d’analyser l’état du trafic en temps réel et de nous avertir en cas de problème sur notre itinéraire.

L'application Google Maps sur un smartphone
Photo by henry perks on Unsplash

Cette pertinence, cette efficacité, n’est pas uniquement due au travail des ingénieurs de Google. Elle repose aussi en partie sur nos données.

A lire aussi : Google Maps va désormais pouvoir vous montrer combien vont vous coûter les péages

Google Maps et le partage de données, une longue histoire d’amour

Lorsque nous utilisons l’application, cette dernière récupère en effet pas mal d’informations, comme notre position par exemple. Et ces données sont ensuite réutilisées par les algorithmes de la solution afin de mieux évaluer l’état du trafic, par exemple.

Ces données valent bien entendu de l’or pour Google. Si elles ne sont pas nominatives, du moins pas d’après la firme, elles permettent à l’entreprise de nous proposer un outil encore plus fiable… et par extension de nous offrir une meilleure expérience que beaucoup d’autres solutions.

Un cercle vertueux, en somme, qui n’est pas forcément bien vu de tous.

Google a en effet ses détracteurs. Et s’il y a un sujet qui revient souvent chez ces derniers, c’est la notion de vie privée. Ils reprochent en effet à l’entreprise de collecter trop de données personnelles, et donc de se montrer un peu trop envahissante.

A lire aussi : 5 astuces incontournables pour Google Maps

Une alerte qui risque de ne pas plaire à tout le monde

Cette grogne a des conséquences. Beaucoup choisissent en effet désormais de limiter les données partagées avec Google, ou même avec les autres GAFAM comme Facebook, Amazon ou encore Microsoft. Une tendance sur laquelle surface d’ailleurs Apple depuis quelques années maintenant.

Mais voilà, du côté de Google, on ne l’entend pas tout à fait de la même oreille et plusieurs sites américains rapportent ainsi que Google Maps affiche désormais une alerte aux Etats-Unis lorsque les utilisateurs désactivent le partage de données. Une alerte les informant, en gros, de la suspension du suivi de navigation.

Concrètement, donc, les personnes bloquant le partage de données avec Google ne seront plus en mesure de profiter de la navigation sur Maps. Du moins pas comme ils le devraient. La seule solution pour la réactiver consiste donc à autoriser le partage d’informations.

Pour le moment, il semblerait cependant que cette alerte se limite au territoire américain. L’Europe n’est pas (encore ?) concernée.

Mots-clés google