La météorite d’Apt va être exposée à Paris

Paris va avoir l’insigne honneur (et encore, c’est peu dire) de recevoir la visite d’une météorite extraterrestre âgée d’un peu plus de 4,5 millions d’années. La météorite d’Apt est en effet présenté au Muséum d’Histoire naturelle de Paris.

Certains d’entre vous le savent sans doute, mais l’atmosphère n’est pas un rempart infranchissable et seuls les corps mesurant moins de dix mètres de diamètre sont ainsi consumés lorsqu’ils viennent frapper notre planète.

Météorites Iran

Les astéroïdes les plus massifs peuvent donc survivre à leur entrée dans notre atmosphère et notre planète a ainsi été frappée à de multiples reprises au cours de ces derniers siècles.

L’atmosphère, un rempart qui n’est pas infranchissable

En 2003, un météore a ainsi explosé dans le ciel de Tcheliabinsk, libérant par la même occasion une énergie équivalente à environ trente fois celle de la bombe d’Hiroshima. Des milliers de vitres se sont brisées sous le choc et une usine s’est même effondrée.

Toutefois, il n’est pas nécessaire de partir en Russie pour entendre ces histoires et la France a ainsi elle aussi été frappée à plusieurs reprises par ces corps venus d’ailleurs.

En 1803, une météorite s’est ainsi écrasée sur Apt, une commune située dans le département du Vaucluse. L’explosion avait surpris la population de la ville et donné suite à un nombre invraisemblable de théories en tout genre. Puis, le lendemain, un agriculteur de la région a eu la surprise de découvrir dans une vigne une roche pesant plus de 3 kg.

Par la suite, la roche a été confiée au préfet du département avant de finir entre les mains du ministre de l’Intérieur de l’époque, un certain Jean-Antoine Chaptal.

La météorite d’Apt sera exposée à Paris jusqu’au 10 juin

Il a cependant fallu attendre quelques décennies pour que toute la lumière soit faite sur cette météorite. Les années passant, plusieurs chercheurs ont en effet entrepris de l’analyser et les progrès faits par la science nous ont permis de dresser un portait-robot du corps.

La météorite d’Apt vient donc se ranger dans la catégorie des chondrites et donc des météorites pierreuses. Elle est également assez ancienne et elle aurait ainsi un peu plus de 4,5 millions d’années selon les dernières estimations faites par les scientifiques.

D’après Matthieu Gounelle, un chercheur du Muséum d’Histoire naturelle, la météorite aurait tourné plusieurs fois autour du Soleil avant d’atteindre la terre et elle aurait frappé notre monde à une vitesse de vingt kilomètres à la seconde.

Si l’aventure vous tente, alors sachez que la météorite sera exposée jusqu’au 10 juin prochain en compagnie de plusieurs de ses camarades.