La méthode musclée d’un entrepreneur pour ne plus aller sur Facebook

Il faut bien le reconnaitre, aller sur les sites de réseaux sociaux est aujourd’hui devenu une habitude pour un grand nombre de personnes. Cela peut même parfois devenir une sorte d’addiction car on peut passer des heures sur des plateformes comme Facebook et oublier de travailler ou de faire quelque chose de productif. Mais comment sortir de son addiction quand il devient difficile de poser son smartphone et d’aller travailler ? Un entrepreneur du nom de Maneesh Sethi a, lui, utilisé une méthode assez insolite.

En 2012, Sethi a eu l’idée d’engager quelqu’un pour lui donner une gifle à chaque fois qu’il voulait ouvrir Facebook. L’homme a déclaré au cours d’une interview que le temps qu’il passait sur Facebook et sur Reddit était vraiment stupide et qu’il fallait arrêter. Après avoir utilisé l’application RescueTime, Sethi a découvert qu’il perdait 19 heures chaque jour. Il s’est aussi rendu compte qu’il avait besoin d’aide car il n’arrivait pas à se gérer lui-même.

Un homme reçoit une gifle
Crédits Maneesh Sethi

Sethi raconte qu’il est allé sur Craigslist pour mettre une annonce intitulée « Pour 8 dollars par heure, giflez-moi si je suis distrait ».

Le choix de la méthode

Sethi a expliqué que son expérience est devenue virale parce qu’elle n’est pas vraiment conventionnelle. C’est aussi un moyen de résoudre un problème qui touche un grand nombre de personnes, surtout avec la pandémie de Covid-19. En effet, l’isolement causé par le confinement a fait que beaucoup sont devenus accros aux réseaux sociaux, qu’ils soient jeunes ou plus âgés.  

D’après Sethi, la raison pour laquelle il a choisi la gifle comme méthode, c’est parce qu’il habitait à l’époque à San Francisco. Au cours de cette période, les paris où l’on pouvait recevoir des gifles étaient devenus très populaires. C’est une façon de parier où le perdant reçoit une gifle, et qui a été popularisée par la série How I Met Your Mother.

A peine son annonce postée, Sethi a reçu 20 e-mails de gens intéressés par la proposition. A la fin, il a choisi une femme qui s’appelle Kara pour devenir sa donneuse de gifles.

La méthode a porté ses fruits

Concernant le déroulement des séances de travail, Sethi a expliqué que c’était plus l’élément social apporté par Kara, et pas uniquement la peur d’être giflé, qui l’a aidé à rester concentré sur ses tâches. Sa nouvelle assistante l’aurait vraiment aidé, pas seulement en le giflant de temps en temps, mais aussi en discutant avec lui quelques idées.

En tout cas, Sethi indique que sa méthode a vraiment été efficace. Sa productivité aurait été multipliée par 4. Il a travaillé avec sa donneuse de gifles pendant quelques mois, et cela aurait été assez pour qu’il se concentre plus sur son travail.

Cette expérience a aussi inspiré Sethi à créer un produit qu’il a appelé Pavlok. Il s’agit d’un gadget qui sert à gérer le comportement. L’appareil, qui se porte sur soi, vibre pour récompenser un bon comportement. Au contraire, si le porteur se comporte mal, il recevra un petit choc électrique. Aujourd’hui, la société de Sethi propose une application qui permet aux utilisateurs de faire une liste de choses à faire qu’ils peuvent lier à leur appareil.

Mots-clés addiction