La mini série SF qui pourrait bien vous surprendre sur Netflix

Netflix fait la part belle à la SF. Entre Umbrella Academy, Between, Star Trek Discovery ou encore Snowpiercer, on peut dire que les amateurs du genre ont de quoi se faire plaisir. D’autant qu’en plus de tous les gros blockbusters présents au catalogue du service, il y a aussi quelques pépites plus discrètes qui valent le coup d’oeil.

The I-Land en fait clairement partie. Cette mini série de seulement sept épisodes saura ainsi vous tenir en haleine.

La jaquette de the I-Land, une série SF dispo sur Netflix
Crédits Netflix

A la base, l’histoire semble assez conventionnelle. The I-Land démarre ainsi avec le réveil d’une certaine Chase, incarnée par Natalie Martinez.

A lire aussi : Netflix : les 13 nouveaux films de la semaine (Fear Street, collection JCVD…)

The I-Land, une série portée par Natalie Martinez

Un nom qui doit vous rappeler quelque chose. L’actrice, née à Miami et d’origine cubaine, s’est effectivement fait connaître en interprétant le personnage de Linda Esquivel dans le très décevant Under The Dome.

Loin d’en rester là, elle a ensuite décroché plusieurs rôles dans de grosses productions comme Kingdom, Une nuit en enfer, Into the Dark ou encore la nouvelle adaptation du Fléau de Stephen King.

Chase, donc, se réveille un beau matin sur une plage de sable fin, avec dans la main un étrange coquillage. Très vite, elle réalise qu’elle n’est pas seule. D’autres personnes habillées comme elle sont aussi là. Des personnes possédant chacune un objet en particulier et qui ont pour seul point commun de n’avoir aucun souvenir de leur identité.

Durant les sept épisodes que compte cette mini série SF, les protagonistes vont tout mettre en oeuvre pour se rappeler de qui ils sont, mais aussi pour faire toute la lumière sur leur présence sur cette île. Mais voilà, parfois, il vaut mieux ignorer la vérité.

A lire aussi : Netflix : les 5 nouvelles séries de la semaine (Beastars, Mes Premières Fois, etc)

Lost, mais pas vraiment

Je vais être honnête, j’avais regardé le premier épisode un peu par dépit l’année dernière avant de laisser The I-Land de côté. Le pilote ne m’avait en effet pas complètement convaincu.

Etrangement, le second visionnage a été plus convaincant. L’intrigue, en effet, est beaucoup plus complexe que ce que la série laisse présager au premier abord. Elle est aussi bien plus mature que prévu, avec des personnages extrêmement bien construits et aussi horribles qu’attachants.

Jusqu’à ce dénouement, impossible à prévoir. Un dénouement qui montre Chase sous un aspect radicalement différent.

The I-Land est donc sans doute l’une des séries SF les plus sous-cotées de Netflix. Et si vous cherchez un programme à l’histoire originale et qui apporte une vraie fin au bout de seulement sept épisodes, alors vous devriez sans doute lui laisser sa chance. Sans être la meilleure série SF de tous les temps, elle aura au moins le mérite de vous divertir durant quelques heures.

Mots-clés netflix