La moitié des atomes de votre corps vient d’une autre galaxie

Inutile de se rendre sur Mars, Encelade ou même Europe pour trouver des extraterrestres. La moitié des atomes de notre corps provient en effet d’une autre galaxie et nous sommes donc tous les enfants des étoiles.

Hubert Reeves l’a souvent répété, nous sommes tous des êtres faits de poussières d’étoiles. Les atomes composant notre enveloppe charnelle proviennent en effet tous de l’espace et certains d’entre eux remontent même à l’explosion originelle, cette même explosion qui a donné naissance à l’Univers et à tout ce que nous connaissons.

Voie Lactée

Mais quelle est l’origine exacte de ces particules cosmiques, alors ?

Nous sommes faits de poussières d’étoiles

Claude-André Faucher-Giguère et Daniel Anglès-Alcazar se posent depuis longtemps cette question et ils ont récemment rassemblé une équipe de chercheurs originaires du Weinberg College of Arts and Sciences et de l’Université Northwestern aux États-Unis afin de tenter de trouver une réponse à cette délicate question.

Pour se faire, les scientifiques ont tout simplement travaillé sur une simulation numérique complexe afin de visualiser les mécanismes de formation des galaxies en s’appuyant sur nos connaissances en matière d’accrétion et de transfert de matière.

La tâche n’a pas été aisée, mais l’équipe a pu faire appel aux services d’un supercalculateur afin d’effectuer les calculs nécessaires.

Grâce à cette simulation, les chercheurs ont réalisé que les supernovas n’étaient pas les seules responsables de la projection de matière. En réalité, la modélisation leur a permis de démontrer que ces déplacements de matière pouvaient également se propager d’une galaxie à une autre à travers les vents intergalactiques.

La matière se déplace d’une galaxie à l’autre

Les études menées par les cosmologistes ont montré que les galaxies étaient séparées par de gigantesques zones vides, des zones s’étendant sur plusieurs millions d’années-lumière. Toutefois, malgré l’immensité de ces zones, la matière peut parfaitement passer d’une galaxie à une autre grâce aux flux de gaz émanant de chacune d’entre elles.

Mieux, la simulation a également permis de déterminer que les plus petites galaxies alimentaient en matière leurs plus grandes voisines. La Voie Lactée ne fait bien évidemment pas exception à la règle et la plupart de la matière constituant notre galaxie proviendrait ainsi de ses voisines.

Dans quelle mesure ? Ce chiffre est à prendre avec prudence, mais l’étude de ces chercheurs suggère que 50 % de la matière composant notre galaxie provient des galaxies voisines… et cela vaudrait aussi pour les atomes composant notre corps.