La NASA a achevé la construction de l’étage principale de la fusée qui nous ramènera sur la Lune

Le lundi 9 décembre dernier, le directeur de la NASA a annoncé que l’agence avait achevé la construction de ce qui sera l’étage principal de la fusée qui permettra aux astronautes américains de retourner sur la Lune. Selon le directeur, la mission aura bien lieu en 2024 malgré les retards.

L’étage principal du SLS ou Space Launch System est l’étage de fusée la plus haute que la NASA ait construite depuis les étages de la fusée Saturn V lors des missions Apollo. Elle mesure en effet 65 mètres et elle est également la plus puissante puisqu’elle a été conçue pour atteindre une vitesse de Mach 23 avant la séparation avec l’étage supérieur et la capsule Orion.

Crédits Pixabay

Le développement du SLS a toutefois été touché par de nombreux retards et des dépassements de coûts. Le premier vol était en effet prévu au mois de novembre 2018, et le coût de la construction est passé de 6,2 milliards USD à 8 milliards USD, comme l’indique un rapport d’audit publié en juin.

Jim Bridenstine, le directeur de la NASA, a toutefois déclaré que l’agence faisait beaucoup de progrès afin de réussir la mission Artemis 3 qui verra la première femme et le prochain homme sur la Lune en 2024.

Les plans de la NASA

Selon le rapport d’audit, la mission Artemis 1 décollera très probablement en juin 2020 et ne transportera pas encore de passagers. Lors de missions ultérieures, la NASA compte atterrir au pôle sud de la Lune pour pouvoir exploiter l’eau sous forme de glace qui y a été découverte en 2009.

Cette eau sera utilisée pour la survie des astronautes, mais sera aussi une source d’oxygène et d’hydrogène qui sont utilisés comme carburant.

Pour la NASA, le retour sur la Lune est un terrain d’essai  avant d’entreprendre une mission pour Mars dans les années 2030.

Des dépenses faramineuses

Le développement du SLS a coûté bien plus que ce qui était prévu au départ, mais ce n’est pas la seule dépense qui a augmenté. Jusqu’ici, la NASA a en effet dépensé près de 34 milliards USD pour le SLS, la capsule Orion, et l’Exploration Ground Systems Program. On s’attend encore à ce que cette somme dépasse les 50 milliards USD d’ici 2024.

Le futur de la mission de la NASA dépend d’un support continu au niveau du Congrès et de la Maison Blanche qui sont responsables des allocations budgétaires. Espérons ainsi qu’il n’y aura aucun problème de ce côté pour que le programme Artemis puisse suivre son cours et ramener des humains sur la Lune.

Mots-clés espaceluneNASA