La NASA a choisi la date de la première mission de Starliner vers la Station Spatiale Internationale

Le jeudi 24 octobre dernier, la NASA a invité les médias à assister au lancement de l’astronef Starliner, construit par Boeing, qui partira du Cape Canaveral Air Force Station en Floride. Selon les informations,  la date prévue pour le départ de la mission est le 17 décembre 2019.

Ce test sans passagers permettra de valider les capacités en vol du Starliner et celles du lanceur Atlas V qui le transportera.

Crédits Pixabay

L’invitation de la NASA est assez remarquable puisque la date prévue du lancement de la mission « Orbital Flight Test-1 » avait déjà été reportée plusieurs fois. De plus, l’agence spatiale n’envoie d’invitation officielle à la presse que si elle est tout à fait sûre de la date de lancement.

D’après une source, il y a toujours un certain degré d’incertitude en ce qui concerne la date choisie. Toutefois, si Boeing réussit à transporter le Starliner déjà alimenté en carburant du Kennedy Space Center vers le site d’United Launch Alliance en novembre, ce sera une confirmation de plus pour la date de lancement.

Une dernière étape

Le vaisseau Starliner devra encore passer un dernier test lors de la « Flight Readiness Review » de la NASA. C’est un meeting durant lequel l’agence doit donner son approbation formelle avant de pouvoir procéder à la mission.

Selon un post sur Twitter de Jeff Foust qui est un reporter spécialiste de l’espace, lorsque la NASA avait envoyé l’accréditation originale pour les médias lors de la mission Demo-1 de SpaceX, le lancement était prévu pour janvier 2019. Finalement, celui-ci n’a eu lieu qu’au début du mois de mars.

Deux options pour les astronautes américains

Pour pouvoir lancer à nouveau les astronautes américains à partir des États-Unis, la NASA a financé Boeing et SpaceX pour développer chacun un astronef capable de transporter des passagers vers l’ISS.

Boeing a ainsi conçu le vaisseau Starliner, et en parallèle, SpaceX a développé son vaisseau Crew Dragon.

SpaceX a effectué le premier vol inhabité du Crew Dragon en mars dernier. Cependant, des soucis techniques au niveau du système de sauvetage et des parachutes ont retardé le prochain vol qui est prévu emmener les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken dans l’espace.

En attendant la possibilité d’utiliser les astronefs de Boeing et SpaceX pour envoyer des astronautes sur la Station Spatiale Internationale, la NASA doit encore acheter des places sur le vaisseau Soyouz de la Russie. Ainsi, on peut dire que l’agence spatiale américaine n’a qu’une hâte, c’est de pouvoir utiliser des vaisseaux américains pour transporter ses astronautes.

Mots-clés NASAStarliner