La NASA a découvert des micro-organismes vivants âgés de 60 000 ans

La NASA a fait une découverte de la plus haute importance. Des chercheurs de la célèbre agence américaine ont effectivement trouvé au Mexique des micro-organismes vivants âgés de 60 000 ans. Ils étaient piégés dans des cristaux situés dans la mine de Naïca, dans l’État de Chihuaha.

Cette fameuse mine se trouve à proximité de la municipalité de Saucillo, dans le nord du territoire mexicain, à quelques kilomètres des frontières américaines. Elle est réputée pour ses cristaux de gypse sélénites.

micro-organismes-cristaux

Des micro-organismes ont été retrouvés dans les cristaux d’une mine mexicaine.

En effet, à la base, cette mine contient plusieurs gisements de plomb, de zinc et d’argent, mais aussi de gigantesques cristaux atteignant parfois plus de dix mètres de longueur.

La Mine de Naïca, une mine pas comme les autres

Cette particularité lui a valu son surnom, la Grotte des Cristaux. Les lieux sont réputés et cette mine est ainsi considérée comme une des plus belles merveilles souterraines de la planète.

Le plus fou, c’est qu’elle a été découverte sur le tard, à la fin des années 90. Elo Delgado et Francisco Javier Delgado étaient en train de creuser un tunnel au fond de leur mine, à environ 290 mètres sous Terre, lorsqu’ils ont découvert cette grotte naturelle.

Attention cependant, car cette fameuse grotte ne se destine pas au tourisme. En réalité, ses conditions climatiques extrêmes la rendent très dangereuse. Il règne ainsi à l’intérieur une température de 44 °C et une humidité proche des 100 %. Cette caractéristique double le ressenti de la chaleur et il est par conséquent impossible de se rendre sur place sans un équipement adapté.

Des conditions extrêmes et difficiles, donc, qui fascinent les scientifiques depuis de nombreuses années.

La NASA s’intéresse notamment à son cas et l’agence a dépêché une équipe sur place pour étudier ces fameux cristaux. En les analysant, les scientifiques ont eu la surprise de découvrir qu’ils contenaient plusieurs micro-organismes encore en vie. Mieux, parmi ces espèces, environ 90 % n’avaient jamais été observées.

Des micro-organismes encore vivants, piégés à l’intérieur de cristaux

Penelope Boston, la responsable de l’Institut d’Astrobiologie de la NASA, pense que ces créatures ont évolué afin de s’adapter à leur environnement. Elles auraient effectivement survécu en se nourrissant de sulfite et d’oxyde de cuivre.

Cette découverte est importante à plus d’un titre. Elle prouve en effet qu’il existe des organismes capables de survivre dans des environnements extrêmes. Cela vaut pour la Terre, mais également pour les autres planètes et leurs satellites.

Toutefois, cette découverte soulève aussi de nombreuses inquiétudes. Si des organismes ont pu survivre dans des conditions aussi extrêmes, alors cela veut dire que des bactéries provenant d’autres planètes pourraient être potentiellement ramenées sur Terre avec nos navettes spatiales.

Il existe donc un risque de contamination élevé, un risque que les scientifiques vont devoir prendre en compte lors de l’élaboration de leurs prochaines missions spatiales.

Crédits Photo

Mots-clés insoliteNASA