La NASA a découvert un étrange gouffre sur Mars

Mars se trouve au centre de toutes les attentions. Pressentie pour devenir la première colonie humaine, la planète rouge suscite en effet l’intérêt de toutes les agences spatiales et même de quelques entreprises privées.

Durant ces dernières décennies, la NASA a donc envoyé un nombre considérable de sondes et de rovers sur place. Persévérance n’est en effet que le dernier d’une longue lignée. Et s’il devrait nous en apprendre beaucoup sur la planète tant convoitée, il n’est pas le seul à nous envoyer de précieuses informations.

Crédits NASA/JPL/UArizona
Crédits NASA/JPL/UArizona

Non et parmi les appareils les plus importants se trouve MRO, pour Mars Reconnaissance Orbiter. Présente dans l’orbite martienne depuis 2006, elle nous a en effet appris énormément de choses sur la planète.

MRO a découvert un nouveau trou sur Mars

Et elle continue visiblement de nous en apprendre comme en témoigne l’étonnante découverte rapportée par la NASA.

Ross Beyer, un géophysicien travaillant pour l’agence spatiale américaine, rapporte en effet dans un article récent la mise au jour d’une étrange fosse située sur la surface martienne. Une fosse suffisamment grande et profonde pour apparaître très clairement sur les relevés effectués par la caméra HiRISE de l’orbiteur.

Si l’on en croit le descriptif publié, alors cette fosse serait constituée de sable lisse, avec des pentes orientées vers le sud-est. Les chercheurs ignorent en revanche si la cavité est totalement indépendante ou si elle mène vers un réseau de tubes de lave.

A lire aussi : Tout quitter pour aller explorer des tubes de lave extraterrestres

Un simple puits ou une entrée menant vers un réseau de tubes de lave ?

Mars est en effet souvent vue à tort comme une planète stérile et hostile à toute forme de vie. Les études menées ces dernières décennies ont cependant révélé que la planète était très différente à ses débuts.

Vraiment très différente, même. Elle était en effet recouverte de lacs et de fleuves, avec une importante activité volcanique. Une activité volcanique qui a bien entendu laissé des traces derrière elle. Les chercheurs pensent ainsi que le sous-sol de Mars est parcouru par un réseau de tubes de lave, un réseau qui pourrait d’ailleurs jouer un rôle capital dans la colonisation de la planète.

Le problème de Mars, ce ne sont en effet pas uniquement ses basses températures, ou l’absence d’une atmosphère respirable. Le souci se trouve en effet du côté de la magnétosphère. La planète rouge en est dépourvue et elle est donc constamment balayée par des rayonnements spatiaux.

Pour nous en prémunir, nous devrons donc construire des abris hermétiques… ou nous enterrer profondément dans le sous-sol de la planète. Ce que pourraient précisément faciliter ces tubes de lave. Il est en effet possible qu’ils soient assez grands pour abriter des colonies entières, des colonies qui pourraient du même coup échapper aux rayonnements cosmiques.

A lire aussi : Pour conquérir Mars, la NASA s’intéresse aussi à la propulsion nucléaire

Persévérance pourrait nous aider à y voir plus clair

Mais ce réseau n’a pas pour seul intérêt le rôle qu’il pourrait jouer dans la colonisation de la planète. En réalité, ces tubes revêtent également un intérêt sur le plan de la biologie. Ils pourraient également abriter les traces d’une ancienne vie martienne.

A noter que ce n’est pas la première fois que l’entrée d’un gouffre est repérée par nos instruments. Plusieurs cavités similaires ont été repérées au cours de ces dernières années, avec des diamètres atteignant dans certains cas plusieurs centaines de mètres. Jusqu’à présent, nous n’avons cependant pas été en mesure de les explorer ou d’effectuer des prélèvements à l’intérieur.

Toutefois, Persévérance pourrait nous aider à y voir plus clair. Le rover embarque en effet à son bord un drone pensé pour les survols bas, un drone qui pourrait potentiellement nous permettre de capturer des photos de l’intérieur de ces cavités.

Mots-clés mars