La NASA a découvert une petite lune autour de l’astéroïde Eurybates

La NASA va de surprise en surprise. Il y a quelques jours, l’agence spatiale américaine a découvert, grâce à un stagiaire de 17 ans, l’existence d’une nouvelle exoplanète. Aujourd’hui, c’est une petite lune qui a été repérée par l’agence aux alentours de l’astéroïde Eurybates.

En 2027, la sonde Lucy devra faire une mission visant les astéroïdes troyens, comprenant notamment Eurybates, Polymele, Leucus et Orus. Pour préparer cette mission, l’équipe en charge de sa réalisation a effectué des observations en se servant du télescope Hubble. C’est grâce à cet appareil qu’ils ont pu découvrir la petite lune d’Eurybates.

Crédits Pixabay

La découverte de ce satellite survient deux ans après que la NASA ait commencé à chercher la présence de lunes autour de cet astéroïde.

Des recherches qui ont fini par payer

Les chercheurs ont mené ces observations avec le télescope Hubble dans le but de détecter des éléments qui pourraient représenter des dangers pour la sonde Lucy, mais aussi pour voir si les astéroïdes troyens pouvaient avoir des satellites. Les premières observations ont débuté en septembre 2018.

Les scientifiques n’avaient encore rien détecté. En décembre 2019, en étudiant les données recueillies par Hubble, ces derniers ont noté des indices sur la présence d’un satellite.

Finalement, ils ne se sont prononcés sur l’existence de cette lune que très récemment. « Nous avons réclamé plus de temps pour étudier les données d’Hubble et ils nous ont accordé trois essais. » a déclaré Keith Noll, un des scientifiques chargés de la mission Lucy. « Les deux premières observations n’ont rien donné, alors nous avons commencé à croire que nous n’avions juste pas de chance. Mais à la troisième tentative, nous l’avons trouvé. »

L’orbite du satellite encore inconnu

D’après les données recueillies par les scientifiques de la NASA, ce satellite serait moins brillant qu’Eurybates. « Ce nouveau satellite est 6000 fois moins brillant qu’Eurybates, ce qui nous laisse penser qu’il a un diamètre de moins d’un kilomètre. »

Pour l’instant, les scientifiques ne peuvent pas observer de plus près la petite lune d’Eurybates étant donné qu’Hubble ne peut pas être pointé vers le Soleil et que les orbites de la Terre et d’Eurybates ne jouent pas en faveur des chercheurs.

Les prochaines observations pour déterminer l’orbite de cette lune devraient avoir lieu en juin 2020 où les conditions seront plus propices.

Mots-clés astéroïdesNASA