La NASA a demandé des idées à ses employés pour combattre le coronavirus Covid-19

À l’heure actuelle, les États-Unis sont les plus touchés par le nouveau Coronavirus, 321 020 cas confirmés. La ville de New York est celle où le plus de cas ont été recensés. Afin de mieux réagir à la pandémie, la NASA a demandé à ses employés de cogiter sur des solutions innovantes.

Après avoir concerté la Maison-Blanche et d’autres agences gouvernementales, l’agence spatiale a défini trois domaines clés sur lesquels les ingénieurs devront travailler.

Concrètement, la NASA sollicite des propositions pour fabriquer les équipements de protection individuelle (EPI). Elle incite également les chercheurs à trouver des solutions pour aider les hôpitaux à améliorer leur système de ventilation. Enfin, l’agence a commandé un modèle de prévision de la propagation et de l’impact du coronavirus.

À cet effet, l’agence spatiale américaine a lancé une plateforme de crowdsourcing appelée NASA @ WORK. Il s’agit d’un site web interne où les experts pourront interagir pour trouver rapidement des solutions efficaces.

Déployer l’IA pour endiguer la propagation du SARS-CoV-2 ?

En ce qui concerne les EPI, les ingénieurs sont censés réfléchir sur de nouveaux concepts de masque, de respirateur et de gant. Ils devront également trouver des idées pour les rendre plus facilement accessibles aux personnels médicaux qui en ont besoin. Ils devront aussi penser à de nouvelles méthodes de stérilisation ou de réutilisation des EPI.

Outre la pénurie d’équipements de protection, les travailleurs de la santé font également face à celle d’appareils de ventilation. Ils sont, pourtant, indispensables pour les personnes souffrant du COVID-19.

Par ailleurs, l’Agence spatiale américaine met à disposition ses ressources pour trouver un moyen de surveiller et de prédire la propagation du SARS-CoV-2. Elle estime pouvoir ralentir, voire endiguer, la prolifération du pathogène à travers des superordinateurs, l’intelligence artificielle, des données satellitaires, etc.

Un financement de 2,5 millions d’euros de la part de l’ESA

« Depuis plus de 60 ans, la NASA a surmonté une série de défis uniques. Maintenant, l’agence cherche à tirer parti de son expertise et de ses capacités pour aider la nation à relever le défi sans précédent du coronavirus », ont déclaré les responsables de la NASA dans un communiqué. « J’ai hâte de voir quel genre d’idées nous recevrons et comment elles pourraient être en mesure de propulser d’autres contributions significatives à la lutte contre le COVID-19 », a confié Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA.

De son côté, l’Agence spatiale européenne (ESA) a également mis à disposition un financement de 2,5 millions d’euros destiné à des entreprises. Le but de l’initiative est de trouver des solutions permettant d’aider efficacement les pays européens les plus touchés par le fléau. Les sociétés concernées auront également un accès gratuit aux données satellitaires et à d’autres ressources de l’agence.