La NASA a donné le nom de sa première ingénieure noire à ses locaux de Washington DC

Les États-Unis font face à une véritable crise sociétale depuis le meurtre scandaleux et ignoble de George Floyd. Interpellé par la police, l’homme a en effet perdu la vie lors d’un simple contrôle de routine, étouffé par le genou de l’un des officiers qui venait de l’arrêter.

Depuis, les manifestations se succèdent, sous l’oeil parfois réprobateur de la Maison-Blanche et de l’administration Trump.

Une photo de la Terre prise depuis l'espace

Photo de NASA – Unsplash

La NASA, de son côté, a pris la décision de rendre hommage au mouvement Black Lives Matter en donnant le nom de sa toute première femme ingénieure noire à son siège de Washington DC.

La NASA rend hommage à Mary W. Jackson

Mary W. Jackson, c’est le nom de cette dernière, est née à Hampton, en Virginie, et elle a obtenu un double diplôme en mathématiques et en sciences physiques à l’Hampton Institute en 1942. Après avoir travaillé comme professeure de mathématiques, comptable et secrétaire pour le compte de l’armée américaine, elle a rejoint  l’unité d’isolement de la zone ouest du Langley Research Center.

En 1951, elle a été recrutée par le Comité consultatif national de l’aéronautique, remplacé quelques années plus tard par la NASA.

Jackson a terminé la formation et, en 1958, elle est devenue la première femme ingénieur noire de la NASA. Elle a rédigé et corédigé de nombreux rapports et s’est jointe au programme fédéral pour les femmes de Langley, où elle a travaillé à l’embauche et à l’avancement de la prochaine génération de femmes mathématiciennes, ingénieurs et scientifiques. Entre autres faits d’arme, elle a travaillé aux côtés de Katherine Johnson, Dororhty Vaughan et Christine Darden, également dans Hidden Figures.

Jackson a pris sa retraite en 1985 et a reçu une médaille d’or du Congrès à titre posthume en 2019.

Jim Bridenstine, l’administrateur à la tête de la NASA, a expliqué ce choix lors d’une allocution :

«Mary W. Jackson faisait partie d’un groupe de femmes très importantes qui ont aidé la NASA à réussir à envoyer des astronautes américains dans l’espace. Mary n’a jamais accepté le statu quo, elle a aidé à briser les barrières et à ouvrir des opportunités pour les Afro-Américains et les femmes dans le domaine de l’ingénierie et de la technologie. »

À lire aussi : La NASA repousse le lancement de Perseverance

Une femme qui a occupé une place importante au sein de la NASA

Pour lui, il était donc naturel de lui rendre hommage et de donner ainsi son nom aux locaux de Washington DC.

Il faut d’ailleurs rappeler que ce n’est pas la première fois que Mary W. Jackson et son histoire se retrouvent sous les feux des projecteurs.  Elle est en effet  l’une des femmes qui ont inspiré le livre et le film Hidden Figures, un livre et un film sur les femmes noires qui ont aidé la NASA à lancer le premier Américain en orbite.

«Les installations de la NASA à travers le pays portent le nom de personnes qui ont consacré leur vie à repousser les frontières de l’industrie aérospatiale. La nation commence à s’éveiller au besoin accru d’honorer toute la diversité des personnes qui ont aidé à ouvrir la voie à notre grande nation… Nous savons qu’il y a beaucoup d’autres personnes de couleur et d’horizons divers qui ont contribué à notre succès(…). La NASA se consacre à l’avancement de la diversité, et nous continuerons de prendre des mesures pour y parvenir », a finalement ajouté Bridenstine.

À lire aussi : La NASA a construit un simulateur de rayons cosmiques

Mots-clés NASA