La NASA a donné un peu plus d’infos sur sa base lunaire

Le jeudi 2 avril dernier, la NASA soumettait un document de 13 pages au National Space Council mené par le Vice-Président Mike Pence. Le document en question, intitulé « Le plan de la NASA pour une exploration et un développement lunaire durable », est un résumé de la vision de l’agence spatiale pour justifier et réaliser l’atterrissage sur la Lune en 2024. Il explique également l’intérêt d’une base lunaire  dans le cadre du projet d’exploration spatiale mené par les États-Unis.

Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA, a déclaré lors de la publication du rapport que l’agence était maintenant prête pour passer à l’étape suivante de l’exploration spatiale. Cette étape, c’est l’établissement d’une présence permanente à la surface et autour de la Lune.

Crédits Pixabay

D’après Bridenstine, l’exploration de la Lune permettra également de démontrer des points importants qui seront nécessaires pour pouvoir mettre le pied sur la planète Mars.

Vivre et travailler sur la surface de la Lune

Selon le document, la pièce maîtresse de l’exploration de la Lune sera la base lunaire dénommée « Artemis Base Camp ». Celle-ci pourrait être installée dans le cratère Shackleton au niveau du pôle sud et pourra accueillir quatre astronautes pour des séjours d’une semaine. Sur le long terme, les scientifiques expliquent que la base aura besoin de diverses infrastructures incluant des générateurs, des modules de communication, ou encore une unité d’élimination des déchets.

Côté travail, la base pourra servir de terrain d’expérimentation pour les technologies nécessaires à l’exploration spatiale. On pourra y tester de nouvelles techniques pour mieux gérer la poussière lunaire, des technologies de construction ou de production d’énergie, et le moyen de transformer les matériaux locaux en ressources incluant l’eau.

Le document parle aussi de l’utilisation de deux systèmes de mobilité pour soutenir la base lunaire. Le premier sera un véhicule qui permettra de faciliter le mouvement des astronautes sur la surface de la Lune, et le deuxième sera constitué d’une plateforme de mobilité habitable qui servira à effectuer des voyages allant jusqu’à 45 jours loin de l’Artemis Base Camp.

Un pas de plus vers Mars

Comme la NASA ne compte pas s’arrêter à la Lune, le document donne aussi des détails concernant l’utilisation du Gateway, une station en orbite autour de la Lune, pour préparer les missions pour Mars. Un séjour au niveau du Gateway pour quatre astronautes pourrait aller jusqu’à plusieurs mois afin de simuler le voyage vers Mars. Deux des membres d’équipage pourront ensuite descendre à la surface de la Lune avant de terminer par un autre séjour en orbite.

D’après le document, ces missions de préparation seront les plus longues missions dans l’espace profond de l’histoire. Elles correspondront aux premiers tests opérationnels des systèmes conçus pour une utilisation dans l’espace profond.

Attendons ainsi de voir si tous les plans de la NASA concernant le programme Artemis pourront être exécutés ou si des modifications seront apportées avant le premier lancement en direction de la Lune.

Mots-clés luneNASA