La NASA a envie de retourner sur la Lune

La NASA s’intéresse beaucoup à Mars et à Saturne en ce moment, mais l’agence spatiale a toujours un regard tourné vers la Lune. Preuve en est, elle a lancé un nouvel appel, un appel destiné cette fois aux entreprises privées américaines.

La Lune a pendant longtemps passionné les astronomes, mais elle a aussi occupé une place centrale durant la Guerre Froide. Cette époque un peu particulière a en effet poussé les États-Unis et l’Union soviétique à se lancer dans une véritable course à l’espace.

Lune NASA

La NASA s’intéresse toujours à la Lune.

L’URSS a été la première à atteindre le satellite en 1958 grâce à la sonde spatiale Luna 1, une sonde qui a assuré le tout premier survol de la Lune.

La NASA compte-t-elle retourner sur la Lune ?

Forts de ce succès, les Soviétiques ont enchéri quelques mois plus tard en envoyant une autre sonde photographier la face cachée du satellite. Pendant ce temps, les Américains ont enchaîné les déboires avec le programme Pioneer. Après six échecs consécutifs, ces derniers ont tout de même réussi à atteindre la Lune.

La NASA accusait donc un retard important par rapport à l’agence spatiale russe, mais elle ne s’est pas laissée abattre pour autant et elle a redoublé d’efforts afin de revenir dans la course. Pioneer a donc laissé la place à Ranger, à Lunar Orbiter et à Surveyvor. Durant les années suivantes, l’agence a pu récolter de nombreuses informations portant sur la Lune et les voyages spatiaux.

Ces données, elle les a utilisées pour envoyer des hommes sur place et les Américains ont donc été les premiers à marcher à la surface de la Lune. Malgré leur avance initiale, les Russes n’ont pas été en mesure d’en faire autant et les États-Unis ont donc remporté la course.

Suite à l’arrêt du programme Apollo, la NASA a pris la décision de se focaliser sur des systèmes plus lointains. Elle a donc commencé à envoyer des sondes vers Mars, Jupiter ou même Pluton et elle s’est rapidement désintéressée de la Lune.

L’agence a besoin des groupes privés

Il semblerait cependant que l’agence porte toujours notre satellite dans son cœur. Comme évoqué un peu plus haut, elle a publié au début de la semaine une nouvelle demande d’informations adressée aux groupes privés américains. Cette note est assez dense et elle demande en substance aux entreprises du secteur si elles seraient en mesure de transporter des charges utiles de la Terre à la Lune.

Plus intéressant, la NASA précise qu’elle s’intéresse “à l’évaluation de la disponibilité des services de transit et de livraison (…) dès l’année financière 2018 et au cours de la prochaine décennie”. L’agence aurait donc l’intention d’envoyer de l’équipement sur place dès l’année prochaine, l’idée étant visiblement “d’aborder simultanément les objectifs stratégiques liés à l’exploration, la science et la technologie”.

Malheureusement pour nous, l’agence est peu loquace et elle n’explique pas ce qu’elle a l’intention de faire là-bas. Allez savoir, il y a peut-être un lien avec cette fameuse base extraterrestre repérée par les complotistes le mois dernier…

Mots-clés espaceluneNASA