La NASA a partagé une des premières photos prises avec TESS

Lancé le 18 avril 2018, le satellite TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) succède au vaisseau spatial Kepler. Récemment, l’agence spatiale américaine a partagé l’une des premières images capturées par son nouveau chasseur de nouveaux mondes. L’instantané est considéré comme la « première lumière » de la première série de collecte de données à travers l’engin. L’image, prise le 7 août dernier, a été créée en combinant la vue de ses quatre caméras.

La photo montre une multitude d’étoiles et de galaxies dans une partie du ciel méridional. À droite apparait le grand nuage de Magellan et à gauche, l’étoile brillante R Doradus. L’autre étoile la plus brillante de l’instantané est Beta Gruis. L’image montre également d’autres objets célestes.

TESS

Cette partie sud du ciel est particulièrement caractérisée par les grands et petits nuages de Magellan, ainsi que par le NGC 104. Ce dernier, connu aussi sous le nom de 47 Tucanae, est un amas globulaire constitué de centaines de milliers d’étoiles appartenant à la Voie lactée.

Un océan d’étoiles débordant de nouveaux mondes

« Dans un océan d’étoiles débordant de nouveaux mondes, TESS jette un large filet et transportera une foule de planètes prometteuses pour une étude plus approfondie », a déclaré Paul Hertz, directeur de la division d’astrophysique au siège de la NASA à Washington. « Cette première image en science légère montre les capacités des caméras TESS et montre que la mission réalisera son incroyable potentiel dans notre recherche d’une autre Terre. »

« Cette partie de l’hémisphère sud du ciel comprend plus d’une douzaine d’étoiles dont nous savons qu’elles ont des planètes en transit d’après des études antérieures d’observatoires terrestres », a affirmé George Ricker, chercheur principal de l’Institut Kavli pour l’astrophysique et l’espace du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

À la recherche de transits planétaires

Dans un premier temps, TESS passera deux ans à détecter des exoplanètes en transit en couvrant 85% du ciel. Le satellite de la NASA va scruter 26 secteurs pendant 27 jours chacun. Durant la première année, l’engin spatial inspectera les treize secteurs qui composent le ciel Sud. Ensuite, il se penchera vers les treize autres secteurs du ciel Nord.

En astronomie, on parle de « transit » lorsqu’une planète passe devant son étoile vue depuis la perspective du satellite. Ce phénomène engendre une baisse régulière de la luminosité de l’étoile. Les caméras de TESS ont spécialement été conçues pour les repérer.

Mots-clés astronomieNASAtess