La NASA a publié la photo d’une météorite écrasée sur Mars

La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) est en orbite autour de la planète rouge depuis 12 ans. Elle est équipée d’une camera à haute résolution, le High Resolution Imaging Science Experiment (HiRISE). La mission a permis à la NASA de collecter des milliers d’images de la surface poussiéreuse de Mars. Finalement, cette planète ne serait pas si différente de la Terre. Ses paysages font étrangement penser aux déserts ou canyons terrestres.

La caméra HiRISE permet de distinguer des objets d’un mètre de large sur le sol de Mars, à condition qu’il se situe entre 200 et 400 km d’altitude. Cet instrument a initialement été conçu pour en savoir plus sur les éléments et les conditions météorologiques de cette planète. Dernièrement, l’expédition a permis d’obtenir la photo d’une météorite écrasée sur le sol martien.

Les experts de la NASA ont avancé quelques commentaires. Dans un communiqué, l’agence a expliqué que cette piste est le résultat d’une avalanche causée par l’impact. Appelée « traînée de pente », elle indiquerait que la roche spatiale a frappé la planète et déstabilisé le sol.

Le crash a eu lieu récemment

« Le cratère lui-même n’a que 5 mètres de large, mais la série a commencé sur un kilomètre », a souligné la NASA. « Ces stries de pente sont créées lorsque les avalanches de poussière sèches laissent derrière elles des andains sombres sur les collines martiennes poussiéreuses. La cicatrice fanée d’une vieille avalanche est également visible sur le côté de la nouvelle bande sombre. »

Les experts de l’agence spatiale américaine estiment que le crash date d’une décennie et est donc relativement récent.

Un immense trou mystérieux

En 2017, la NASA avait publié une image capturée par la MRO montrant une sorte de cratère géant dont la cause exacte n’a pas encore été identifiée. Certains internautes ont avancé qu’il pourrait s’agir de l’œuvre d’extraterrestres. D’autres ont fait allusion à la fosse de Carkoon dans la saga Star Wars.

Le cliché a été capturé lors du survol de l’hémisphère sud de Mars. Elle montre son « Champ de gruyère » ainsi qu’un grand trou mystérieux. Ce dernier est entouré de plaques de gaz carbonique gelé d’une centaine de mètres de large.

Les chercheurs ont comparé les caractéristiques de l’impact à celles de centaines de milliers de trous résultant de météorites, d’anciens tunnels de lave ou des marques d’inondations. Ils n’ont trouvé aucune ressemblance. Ils sont actuellement en train d’étudier les différentes possibilités.

D’après Alfred McEwen, géologue à l’université de l’Arizona, il faudrait davantage d’informations pour élucider ce mystère.

Mots-clés marsNASA