La NASA cherche un moyen de se débarrasser de l’ISS

Il y a quelques jours, nous vous rapportions de l’ISS a frôlé la catastrophe. En effet, les propulseurs du module russe Nauka se sont déclenchés accidentellement, ce qui a fait faire une rotation complète et demie à la station spatiale internationale. Outre cet incident, il faut dire que l’ISS n’a pas fini de préoccuper la NASA.

L’United Press International (UPI) a récemment rapporté que l’agence spatiale américaine se penche actuellement sur un moyen de se débarrasser de l’ISS. En effet, la station qui a nécessité des décennies de recherches inestimables en microgravité est actuellement source de préoccupations, car elle arrivera bientôt à sa retraite.

La Station Spatiale Internationale
Crédits Pixabay

Pour rappel, l’ISS a été lancée dans le cadre d’une série de missions menées par la NASA et la Russie à partir de 1998. A cette époque, les experts lui donnaient une durée de vie de 30 ans. Ainsi, l’ISS devrait ne plus être opérationnelle en 2028.

A lire aussi : L’ISS a frôlé la catastrophe

La NASA et ses partenaires planchent sur la manière de désorbiter l’ISS en toute sécurité

D’après les informations de Space.com, ce n’est pas la première fois que les experts de la NASA pensent à un plan pour mettre l’ISS hors service. Un plan a d’ailleurs été approuvé par un comité de sécurité de l’agence spatiale américaine en 2019. Ce plan consiste à utiliser au moins deux vaisseaux spatiaux Progress, conçus par la Russie, afin de déplacer l’ISS – qui pèse quand même 450 tonnes – dans l’atmosphère terrestre.

Une fois dans notre atmosphère, l’ISS devrait se désintégrer. Seulement, il y a un hic. En effet, la Russie a déclaré que ses astronautes quitteront l’ISS d’ici 2025 et le plan pourrait ainsi être remis en question. Mais la porte-parole de la NASA, Leah Cheshier, a rassuré que « la NASA continue de travailler avec ses partenaires internationaux pour assurer un plan de désorbite sûr de la station et envisage un certain nombre d’options ».

A lire aussi : WhatsApp va enfin nous permettre de faire appel en cas de bannissement

La Russie va-t-elle aider la NASA le moment venu ?

Néanmoins, la NASA compte toujours un peu sur le soutien de la Russie pour la concrétisation du plan d’élimination de l’ISS. Comme l’explique Patricia Sanders, la présidente du panel de sécurité de la NASA, « les Russes ont accepté en principe de fournir la capsule Progress. (…) Planifier comme ça n’est jamais facile avec la station spatiale parce que nous avons une communauté internationale. Donc, vous ne pouvez pas décider unilatéralement de quoi faire là-bas ».

La NASA a également déclaré dans un communiqué que les gouvernements partenaires internationaux ont approuvé le fonctionnement de l’ISS jusqu’au moins en décembre 2024. Pour ce qui est de la suite, la NASA a ajouté que l’ISS devrait techniquement pouvoir voler jusqu’en fin 2028. Cependant, l’agence spatiale américaine n’a pas encore de plans déterminés pour ce qui est de la manière de se débarrasser du reste des débris spatiaux que pourrait laisser l’ISS.

Mots-clés issNASA