La NASA compte toujours envoyer son nouveau rover sur Mars

Alors que l’épidémie de coronavirus continue de se répandre, la NASA est déterminée à ne pas modifier ses plans de lancement de son rover sur Mars, qui aura pour mission de rechercher des traces de vie sur la planète rouge.

Le rover Perseverance, comme il se nomme, sera la pièce maîtresse de la mission Mars 2020 et son lancement devrait se faire dans une fenêtre de trois semaines à compter du 17 juillet.

Crédits Pixabay

Une fenêtre de lancement à ne pas rater

Si la NASA tient tant à maintenir son calendrier de lancement du rover Perseverance, c’est parce que sa fenêtre de lancement correspond à une période où la Terre et la planète rouge s’alignent correctement pour les missions interplanétaires. Des conditions qui ne se produisent qu’une fois tous les 26 mois. L’enjeu est donc de taille, et la NASA compte bien lancer son rover de la taille d’une voiture cette année, en dépit de l’épidémie en cours.

“Nous allons nous assurer de profiter de cette fenêtre de lancement en juillet”, a déclaré Lori Glaze, directrice de la Division des sciences planétaires de la NASA. “Même si nous passons à une prochaine étape d’alerte, Mars 2020 devra avancer comme prévu. Et jusqu’à présent tout se passe comme prévu.”, a-t-elle ajouté.

Le rover Perseverance se trouve actuellement au Kennedy Space Center (KSC) de la NASA en Floride, où il est en cours de préparation pour le lancement. Au début du mois, les ingénieurs ont intégré deux éléments clés du rover qui serviront à collecter des échantillons vierges de Mars pour un éventuel retour sur Terre.

La recherche de traces de vie sur Mars en ligne de mire

Si le lancement du rover Perseverance se fait cet été comme prévu, il devrait atterrir en février 2021 à l’intérieur du cratère Jezero (de 45 kilomètres) sur Mars. Les scientifiques pensent que ce cratère martien abritait un lac et un delta de rivière il y a des milliards d’années. Le rover explorera cette région à la recherche de traces anciennes de vie sur Mars, et il récupérera plusieurs dizaines d’échantillons.

La NASA et l’Agence spatiale européenne travailleront ensemble pour ramener ces précieux échantillons sur Terre, ce qui pourrait se faire dès 2031. Ces échantillons pourront ensuite être analysés par les scientifiques du monde entier à la recherche de preuves potentielles de la vie sur Mars, ou de toute autre chose intéressante.

Mots-clés marsNASA