La NASA compte toujours retourner sur la Lune en 2024 en dépit des retards

Tout le monde sait que Donald Trump met la pression sur la NASA pour organiser le retour des astronautes américains sur la Lune le plus vite possible. L’agence spatiale américaine s’est pliée aux desiderata du Chef d’Etat et a annoncé en mai 2019 la mise en œuvre du programme Artemis pour encadrer la réalisation des prochaines missions lunaires.

Donald Trump a souligné que le retour des Américains sur la Lune devra se faire impérativement en 2024 et la NASA fait tout pour respecter ce délai. Il y a quelques mois, l’agence spatiale américaine a dévoilé le calendrier des missions qui entrent dans le cadre du programme Artemis.

La NASA veut retourner sur la Lune le plus vite possible

crédits pixabay.com

Toutefois, d’après le site SpaceNews, le calendrier établi par la NASA a fait l’objet de modifications et le lancement de la mission Artemis 1 sera retardé.

La mission Artemis 1 sera reportée au second semestre 2021

La première mission qui fait partie du programme Artemis a été baptisée Artemis 1. Il s’agit d’un vol d’essai non habité du vaisseau Orion. D’après le premier calendrier établi par la NASA, cette mission aurait dû avoir lieu en novembre 2020.

Néanmoins, à en croire le site SpaceNews, le lancement de la mission Artemis 1 ne se fera finalement pas durant cette période. L’agence spatiale américaine aurait décidé de reporter la mission au second semestre 2021.

Un changement qui n’aura pas d’impacts sur les plans de la NASA

Si le lancement de la mission Artemis 1 se déroule avec succès, la NASA se concentrera sur les prochaines étapes du programme Artemis. L’agence spatiale américaine enverra les premiers astronautes à bord du vaisseau Orion, dans le cadre des missions Artemis 2 et Artemis 3, qui clôtureront la première phase du programme Artemis.

La mission Artemis 2 devra faire voyager les astronautes autour de la Lune avant de les ramener sur Terre. D’après les prévisions de la NASA, cette mission devrait être lancée à la fin 2022. La mission Artemis 3, quant à elle, ramènera deux astronautes sur la surface lunaire, non loin du pôle sud, en 2024.

La NASA reste confiante et a affirmé que le petit retard dans son calendrier ne changera pas ses plans. L’agence spatiale américaine insiste sur le fait qu’elle compte bien respecter le délai imposé par l’administration Trump.

Mots-clés luneNASA