La NASA donne des nouvelles des missions Artemis

C’est bien connu, les programmes spatiaux ne sont jamais à l’abri des retards. C’est ce qu’il se passe actuellement avec le programme Artemis de la NASA. D’après un document publié récemment expliquant la demande de budget du président Donald Trump pour l’année 2021 concernant l’agence spatiale, le premier test de vol dénommé Artemis 1 décollera en 2021 au lieu de cette année.

Selon Doug Loverro, qui est le directeur de l’Human Exploration and Operations Mission Directorate à la NASA, on est actuellement encore en train d’examiner un calendrier actualisé de cette mission. Loverro a donné cette information lors de l’événement State of NASA organisé par l’agence spatiale au Johnson Space Center de Houston le lundi 10 février dernier.

Crédits Pixabay

On attend ainsi une confirmation de la date prévue pour le tout premier lancement de la nouvelle fusée SLS ou Space Launch System de la NASA. En tout cas, les différentes étapes sont toutes déjà connues.

Pas de changement au niveau de l’objectif

Malgré le retard prévu, Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA, a indiqué dans son speech lors de l’événement State of NASA que l’objectif est toujours d’envoyer la première femme et le prochain homme sur la Lune d’ici l’année 2024.

Ainsi, d’après un graphique publié dans les documents budgétaires de la NASA pour l’exercice 2021, le premier vol habité du lanceur SLS et du vaisseau Orion aura lieu en 2022. Cette mission sera dénommée Artemis 2 et consistera à survoler la Lune. Elle sera suivie de la mission Artemis 3 en 2024, mission qui fera atterrir des astronautes à la surface de notre satellite.

Une étape importante : la construction du Gateway

Parallèlement aux missions Artemis, la NASA travaille également sur la construction du Lunar Gateway, une petite station spatiale qui orbitera autour de la Lune. D’après ce que l’on sait, les astronautes monteront à bord d’un atterrisseur amarré au Gateway afin de rejoindre la surface lunaire. On peut ainsi dire que la NASA a besoin de finir la construction du Gateway avant de pouvoir retourner sur la Lune.

D’après le graphique, la première pièce de la petite station spatiale, qui est l’élément d’alimentation et de propulsion, sera lancée en 2022. Ensuite, les modules d’habitation et de logistique suivront en 2023.

Trois éléments additionnels viendront s’ajouter au Gateway quelques mois avant la mission Artemis 3. Ils seront envoyés dans l’espace à l’aide de lanceurs commerciaux  et comprendront un véhicule de transfert pour emmener les astronautes sur une orbite plus basse, un module de descente pour atterrir, et enfin un module de montée pour retourner au véhicule de transfert.

Loverro est confiant que la NASA pourra accomplir les missions Artemis d’ici la fin de l’année 2024. Toutefois, nombreux sont ceux qui critiquent l’agence spatiale par rapport au retard déjà accumulé. La fusée SLS a en effet déjà des années de retard, et l’agence n’a pas encore commencé à construire les différents éléments du Gateway. En tout cas, il faudra attendre l’année 2021 pour voir si le nouveau calendrier est bien respecté.

Mots-clés artemisluneNASA