La NASA est en train de tester un taxi aérien électrique

La NASA est connue de tous pour être l’agence spatiale américaine. Cependant, ce qu’on a tendance à oublier, c’est que la NASA se charge également des recherches aéronautiques. Dans cette optique, elle explore notamment de nouveaux moyens d’améliorer le transport aérien. Actuellement, l’agence américaine travaille activement à la mise en œuvre de la campagne nationale Advanced Air Mobility (AAM).

Dans un communiqué publié le 30 août 2021, la NASA a exposé les grandes lignes de ce programme. On sait que l’AAM aura pour objectif d’ « aider à développer des systèmes de transports aériens qui déplacent des biens ou des personnes vers des endroits auparavant peu ou pas desservis par l’aviation traditionnelle, à l’échelle régionale, locale ou même urbaine. »

Un drone dans le ciel
Photo de asoggetti – Unsplash

Pour mener à bien cette campagne, la NASA a contracté un partenariat avec la start-up Joby Aviation.

La NASA teste l’eVTOL de Joby

Dans le cadre de cette collaboration, l’agence américaine va réaliser des tests en utilisant le taxi électrique volant de Joby. Il est connu sous le nom d’eVTOL. C’est un aéronef à décollage et à atterrissage verticaux.

En juillet 2021, l’eVTOL avait déjà fait parler de lui. Cet aéronef électrique a en effet réussi l’exploit de parcourir 248 km avec une seule charge. La NASA a commencé sa campagne d’essais le 30 août 2021. Elle durera jusqu’au 10 septembre 2021.

A lire aussi : Dubaï va bientôt déployer des taxis autonomes

Des taxis voleront bientôt dans les airs ?

Pendant un peu plus de 10 ans, Joby a travaillé avec la NASA sur la technologie qui permet à l’eVTOL de voler. Cet engin ressemble à un énorme drone équipé de 6 hélices. Il a réalisé ses premiers vols d’essai à l’Electric Flight Base de Joby, situé à Big Sur, en Californie.

Ces tests auront pour but d’évaluer la viabilité de l’eVTOL. Pour ce faire, la NASA collectera une série de données sur les mouvements de l’engin. L’agence américaine analysera notamment le bruit qu’il émet et la façon dont il bouge.

La NASA se servira de ces données pour déterminer si l’eVTOL pourra s’intégrer à l’espace aérien. Si les résultats des tests s’avèrent concluants, l’agence américaine envisage une industrialisation de ces engins volants. Néanmoins, ce ne sera pas pour tout de suite. Pour le moment, la NASA planifie d’autres tests qui se dérouleront « à plusieurs endroits sur plusieurs années. »

Mots-clés NASA