La NASA est obligée de repousser la mission qui prévoyait de rapporter un échantillon de Bénou

À cause du Coronavirus, l’agence spatiale américaine a repoussé la mission d’échantillonnage d’OSIRIS-REx prévue en août sur la surface de l’astéroïde Bénou. Elle a décalé le calendrier de deux mois pour bien se préparer, étant donné la difficulté du travail. Ainsi, le prélèvement se fera le 20 octobre prochain sur un site baptisé Nightingale.

Le vaisseau spatial devrait ensuite quitter l’astéroïde en mai 2021.

Un astéroïde flottant dans l'espace

Crédits Pixabay

La sonde spatiale OSIRIS-REx (Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification and Security Regolith Explorer) a été lancée en septembre 2016. Elle a pour objectif de collecter des échantillons de la roche céleste et de les ramener sur Terre le 24 septembre 2023. Elle est arrivée en décembre 2018 et a étudié l’objet pendant des mois.

Cette étude permettra aux scientifiques d’apprendre davantage sur les origines des planètes ou de la vie. En effet, cet astéroïde géocroiseur se serait formé en même temps que les planètes du système solaire. Sa trajectoire coupe l’orbite de la Terre.

Une manœuvre d’entraînement prévu pour le 11 août

En avril dernier, une manœuvre d’entraînement a été effectuée. Elle consistait à s’approcher lentement de la surface de l’astéroïde à une hauteur de 65 mètres. Toutefois, la mission s’est révélée être plus compliquée, car la météorite s’est avérée beaucoup plus rocheuse que prévu. Cette propriété pourrait nuire au bon fonctionnent de l’engin.

« La mission OSIRIS-REx a démontré l’essence même de l’exploration en persévérant à travers des défis inattendus au point de recevoir le prix que nous attendons tous, la sécurisation d’un échantillon d’astéroïde à ramener sur Terre », a déclaré Thomas Zurbuchen, administrateur associé de la NASA pour la science.

Le lot d’échantillons que doit collecter la sonde devrait peser environ 60 g. Un essai est, alors, prévu le 11 août. À cette occasion, la sonde va effectuer les trois premières manœuvres prévues. La zone à étudier se trouve dans un cratère de 140 mètres de largeur. Les images ont montré que le site semble lisse, mais la surface de l’astéroïde est sombre.

Un mécanisme spécifique pour le prélèvement

Lors du prélèvement, OSIRIS-REx déclenchera un mécanisme et entrera en contact avec la surface de Bénou pendant 5 secondes. La sonde enverra une charge d’azote sous pression pour créer une perturbation. Puis, l’engin reculera quand il aura récupéré l’échantillon. Le prélèvement s’arrêtera quand les trois compartiments de stockage seront remplis.

OSIRIS-REx a voyagé dans l’espace pendant deux ans avant d’arriver près de l’astéroïde et il doit faire le même trajet pour retourner sur Terre.

Mots-clés bénouNASA