La NASA et le SETI vont travailler ensemble pour rechercher une forme de vie extraterrestre intelligente

La NASA et le SETI travaillaient chacun dans leur coin, mais cela va désormais changer. Les deux institutions ont en effet annoncé une nouvelle collaboration sur le projet Breakthrough Listen, une collaboration ayant bien entendu pour but de déterminer s’il existe quelque part une forme de vie extraterrestre intelligente.

Pendant très longtemps, l’humanité a vécu repliée sur elle-même, convaincue d’être la seule espèce douée de raison dans l’univers.

espace

Crédits Pixabay

Mais bien sûr, dans les faits, il est peu probable que ce soit réellement le cas.

Sommes-nous seuls dans l’Univers ?

L’Univers comprenant des milliards de galaxies constituées de leur côté de milliards de systèmes stellaires, des systèmes composés le plus généralement de plusieurs planètes, les statistiques semblent effectivement être du côté de celles et ceux qui sont convaincus de l’existence – quelque part – d’autres civilisations que la nôtre.

Jusqu’à présent, la NASA ne s’est pas vraiment intéressée à cette question, préférant miser sur des formes de vie microbiennes. Tout a cependant changé en septembre 2018, lorsque l’agence spatiale américaine a annoncé sa volonté… d’étendre ses recherches aux formes de vie intelligentes.

À l’époque, beaucoup ont pensé à un simple effet d’annonce, mais l’agence a surenchéri en février en officialisant le Center of Life Detection Science, une division rattachée au centre de recherche Ames et spécialisée dans la recherche d’une vie extraterrestre intelligente.

Et à présent, la NASA a donc franchi un nouveau pas en s’associant à une autre institution emblématique, à savoir… le SETI.

Pete Worden, le directeur exécutif des Breakthough Initiatives, a en effet annoncé hier un partenariat entre le SETI et les scientifiques attachés à la mission TESS de la NASA.

La NASA et le SETI main dans la main

Porté par le milliardaire russe Yuri Milner, les Breakthough Initiatives ont principalement pour but de tout mettre en oeuvre pour déterminer s’il existe quelque part dans l’Univers connu une autre forme intelligente que la nôtre. En tout, le programme compte trois piliers différents : le Breathough Listen, un système d’écoute, le Breakthough Message, qui vise à transmettre un message depuis la Terre, et le Breathough Starshoot, qui a pour but d’envoyer des sondes en direction d’Alpha du Centaure.

Beaucoup de scientifiques et de chercheurs ont apporté leur soutien au projet. C’était le cas de Stephen Hawking, mais aussi de Frank Drake, connu à la fois pour l’équation du même nom et pour avoir fondé le SETI.

De son côté, TESS, pour Transiting Exoplanet Survey Satellite, est un télescope spatial dont le seul et unique but est d’identifier les exoplanètes et de collecter un maximum de données sur ces dernières.

Grâce à ce partenariat, le SETI disposera donc de davantage de données et de ressources pour tenter de répondre à la question que nous nous posons tous, à savoir : sommes-nous seuls dans l’Univers ?

Il faut d’ailleurs que noter que les efforts de ces équipes ne porteront pas uniquement sur les exoplanètes. Les données de TESS seront aussi utilisées pour rechercher des anomalies dans les courbes de lumière émises par les étoiles, des anomalies qui pourraient potentiellement révéler l’existence de satellites ou de sondes extraterrestres.