La NASA et l’ESA veulent ramener un morceau de Mars sur Terre

L’Agence spatiale américaine et l’Agence spatiale européenne ont déclaré qu’elles avaient l’intention de ramener des échantillons du sol martien sur Terre. Un tel projet implique le lancement d’une fusée vers Mars, un exploit qui n’a jamais été réalisé, jusqu’à ce jour. Cela dit, Thomas Zurbuchen de la NASA et David Parker de l’ESA ont approuvé cette mission le 26 avril 2018.

Ce ne sera pas la première fois que l’homme étudie la surface du Mars puisqu’il y a déjà envoyé des robots comme Curiosity. Cette machine peut réaliser des analyses chimiques rudimentaires des roches et du sol. Néanmoins, le fait de ramener des échantillons de sol martien sur Terre permettrait de mieux étoffer les recherches sur la planète.

Mars

De tels échantillons pourront être analysés afin de déterminer si la planète rouge pourrait être habitable. La réponse à cette question sera déterminante pour l’avenir de la conquête spatiale.

Une mission à haut risque

Ramener des échantillons de roche et de sol provenant de Mars est une mission complexe. Pour cela, il faudra prévoir trois lancements et des risques d’échec. Néanmoins, ce projet est en cours d’élaboration et dont la première étape implique le rover Mars 2020 de la NASA. Ce robot prélèvera des échantillons de sol.

La deuxième phase de la mission consistera à ramener les échantillons vers le Mars Ascent qui sera placé en orbite autour de Mars. La troisième étape sera axée sur le lancement d’une fusée vers la Terre. Ce vaisseau spatial récupèrera le Mars Ascent qui comporte les fameux échantillons de sol.

La dernière phase de la mission sera le retour sur Terre.

Reconstruire l’histoire de Mars

En analysant les échantillons de sol et de roches martiens, les scientifiques pourront déterminer l’histoire de la planète rouge. Bien entendu, il va d’abord falloir les ramener sur Terre.

Toutefois, la NASA et l’ESA peaufinent les détails de la mission et les procédures seront communiquées d’ici l’année prochaine.

La mission qui consiste à ramener des échantillons de sol martien sur Terre est parfaitement réalisable selon les représentants de la NASA et de l’ESA. Cet exploit permettra de mieux reconstituer l’histoire ainsi que les éventuelles formes de vie sur Mars.

Mots-clés esamarsNASA