La NASA offre 18 500 $ pour rester coucher pendant 60 jours

Imaginez-vous rester allongé à ne rien faire et recevoir pas moins de 18 000 dollars pour ça. De quoi faire rêver tous ceux qui sont de grands fans de leur lit. Pourtant cette offre est bien réelle, elle est faite par la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA).

Il s’agit en fait d’une étude conjointe de la NASA, de l’ESA et du Centre aérospatial allemand visant à tester les effets de l’apesanteur sur le corps des astronautes dans l’espace.

Dormir

Crédits Pixabay

Une étude pour prévenir l’atrophie musculaire et osseuse dans l’espace

L’étude lancée par la NASA, en collaboration avec l’ESA et le Centre aérospatial allemand, est baptisée Artificial Gravity Bed Study (AGBRESA). Elle vise à utiliser la gravité artificielle pour prévenir l’atrophie musculaire et osseuse subie par les astronautes lorsqu’ils passent de longues périodes dans l’espace.

Au cours de cette étude, les participants devront rester au lit pendant 60 jours dans un laboratoire en Allemagne.

“Toutes les expériences, les repas et les loisirs se dérouleront en position couchée”, indique un communiqué de presse, et les mouvements seront restreints afin d’éviter toute pression sur le corps des participants. Le but étant de recréer les effets de l’apesanteur. Les lits sont également inclinés de six degrés pour reproduire le déplacement des fluides corporels des astronautes dans l’espace.

La première phase d’AGBRESA est déjà en cours, avec 12 participants hommes et 12 participantes femmes. Les agences sont maintenant à la recherche de femmes volontaires âgées de 25 à 55 ans pour la deuxième phase de l’étude, qui débutera à l’automne. Les participants recevront chacun 16 500 €, soit environ 18 500 $.

Une autre étude sur les effets de la gravité zéro sur le corps humain

Cette étude n’est pas la première menée par la NASA pour étudier les effets de la gravité zéro sur le corps humain. L’agence spatiale américaine a déjà mené des études similaires dans la Station spatiale internationale, mais aussi sur Terre où les participants avaient également dû rester couchés pendant de longues périodes dans un environnement contrôlé.

Dans le cadre de l’étude en cours, deux tiers des participants seront placés dans une centrifugeuse spéciale et soumis à une rotation quotidienne pour refouler le sang à leurs extrémités. Les résultats obtenus seront comparés à ceux du tiers des participants qui n’aura pas été soumis à ce traitement.

Mots-clés insoliteNASA