La NASA pense avoir trouvé l’endroit idéal pour atterrir sur Mars

Mars occupe actuellement tous les esprits. Après avoir posé les pieds sur la Lune, l’homme souhaite désormais coloniser la planète rouge. Toutefois, cela semble plus facile à dire qu’à faire et pour cause, les conditions offertes par cette planète ne sont pas propices à l’installation de la vie humaine.

Face à cela, les scientifiques explorent toutes les possibilités pouvant permettre de faciliter le voyage de l’homme sur Mars. Cela fait partie des priorités de l’équipe de la NASA. Il y a quelque temps, l’agence spatiale américaine a annoncé qu’elle pensait avoir trouvé l’endroit idéal pour atterrir sur Mars.

crédits Pixabay

D’après les scientifiques de la NASA, cet endroit renfermerait de la glace qui se trouverait tellement près de la surface de la planète Mars que les astronautes pourraient l’atteindre en utilisant juste une pelle.

Les premiers pas de l’homme sur Mars se feront-ils sur Arcadia Planitia ?

Les chercheurs de la NASA ont publié une étude dans la revue Geophysical Research Letters dans laquelle ils ont fait savoir que l’endroit idéal pour atterrir sur Mars se trouverait dans une région baptisée Arcadia Planitia.

D’après eux, il s’agirait d’une région plate qui a été façonnée par d’anciens écoulements de lave. Cette zone contiendrait une grande quantité de glace située juste sous la surface de la planète Mars. Dans leur étude, les scientifiques de la NASA ont expliqué que cela pourrait faciliter l’accès des astronautes à l’eau et leur éviterait d’en transporter depuis la Terre.

Une mission qui deviendra plus facile

A en croire la NASA, si les hommes choisissent de mettre le cap sur cette région de la planète Mars, la réalisation de la mission n’en sera que plus facile. « C’est tellement compliqué de rapporter des choses depuis la Terre. » a déclaré Sylvain Piqueux, un des scientifiques de la NASA.

« Si vous n’avez pas à apporter votre propre stock d’eau, vous économiser de l’argent, de l’espace et du poids dans votre vaisseau et à la place, vous pourrez emmener des instruments scientifiques plus intéressants. » a-t-il poursuivi. Toujours d’après la NASA, l’un des points positifs de cette région serait qu’en dépit du fait qu’elle renferme de la glace, les astronautes ne risquent pas d’y mourir de froid.

Sylvain Piqueux et son équipe vont continuer à chercher d’autres régions qui seraient plus propices à l’atterrissage de l’homme sur Mars, en dehors d’Arcadia Planitia.

Mots-clés marsNASA