La NASA pourrait bientôt se lancer dans le tourisme spatial

Ce n’est un secret pour personne que l’administration Trump cherche à privatiser l’agence spatiale américaine. La Maison-Blanche souhaite cesser de financer directement la Station spatiale internationale d’ici 2025.

L’idéal pour l’administration Trump serait même de confier le laboratoire orbital à une entité privée. Un projet qui rencontre cependant une forte résistance chez le Parlement.

Néanmoins, il semble que la NASA commence peu à peu à se tourner vers le privé comme le démontre un article récemment publié par le Washington Post. Ce quotidien rapporte que l’agence spatiale prévoit bientôt de vendre des sièges pour l’espace ainsi que d’autres projets commerciaux.

Alors que le tourisme spatial est une idée sur laquelle se penchent de nombreuses entreprises comme Blue Origin, Virgin Galactic et SpaceX, la NASA figurera-t-elle bientôt aussi dans cette liste ?

La NASA s’intéresse de plus en plus au tourisme spatial

À la fin du mois d’août 2018, le patron de la NASA, Jim Brindestine avait déclaré lors de la présentation du nouveau groupe consultatif : « J’aimerais voir, peut-être un jour, des astronautes de la NASA sur l’emballage d’une boîte de céréales, intégrés à la culture américaine ».

Brindenstine avait mis en place ce conseil consultatif pour trouver des moyens de renforcer les partenariats entre l’agence et l’industrie.

Parmi les projets de recherches de nouveaux revenus figure l’utilisation du logo de la NASA à des fins commerciales. De même, les astronautes auront aussi la possibilité d’apparaître dans des publicités pour renforcer l’image de la NASA. Toutefois, l’agence pourrait aller encore plus loin en facturant par exemple aux aspirants touristes des millions de dollars pour s’envoler vers la station spatiale.

Une première pour la NASA

L’agence spatiale américaine n’a jamais effectué de vols spatiaux commerciaux auparavant au contraire de la Russie qui s’intéresse au tourisme spatial depuis 2001. Son premier client a été l’américain Dennis Tito qui paya 20 millions de dollars son billet pour se rendre à la Station spatiale internationale sur le véhicule spatial Soyouz.

De même, SpaceX aussi s’est lancé dans le tourisme spatial. Du moins, un milliardaire japonais a payé une somme inconnue pour faire le tour de la Lune lors d’une mission prévue pour 2023. Il semblerait même que la somme versée par le milliardaire soit assez importante pour qu’il soit accompagné par des artistes.

Virgin Galactic et Blue Origin prévoient quant à eux de proposer des voyages « low-cost ». La première entreprise propose un voyage en apesanteur de quelques minutes pour 250.000 dollars. La seconde proposera aussi de s’envoler à quelques dizaines de kilomètres d’altitude pour un prix encore inconnu. En tout cas, les deux firmes annoncent qu’elles lanceront bientôt des offres commerciales allant dans ce sens.

Mots-clés NASA