La NASA propose enfin un plan pour tenter de libérer la sonde bloquée d’InSight

L’atterrisseur InSight de la NASA est arrivé sur Mars vers la fin de l’année dernière afin d’étudier la géologie de la planète, les mouvements du sol et les vibrations sismiques. Une des étapes de la mission a été de planter une sonde thermique qui aurait dû atteindre une profondeur de 10 à 15 pieds sous la surface martienne.

Malheureusement, la sonde est restée bloquée à une profondeur d’à peu près un pied.

InSight

Capture Twitter

Les scientifiques ont initialement conclu qu’un gros rocher devait bloquer le passage de l’instrument. Aujourd’hui, ils pensent plutôt que c’est la qualité du sol qui empêche de creuser davantage. D’après un communiqué du Jet Propulsion Laboratory, le sol martien ne génère pas assez de friction pour permettre à la sonde de s’enfoncer plus profondément.

Cet événement s’est passé en février dernier et les chercheurs de la NASA proposent enfin une solution pour faire avancer la sonde bloquée.

Le fonctionnement de la sonde thermique

InSight a plusieurs instruments qui vont lui servir à étudier la géologie de la planète Mars. Le HP3 ou Heat Flow and Physical Properties Package est celui qui est resté bloqué. Cet instrument est équipé d’un petit équipement de forage, relié à la structure de support par un long câble muni de plusieurs capteurs thermiques.

Le HP3 est en fait un très long thermomètre conçu pour mesurer les flux de température à l’intérieur de la planète. Le bout de la sonde est inséré dans le sol à l’aide d’un mécanisme ressemblant à un marteau.

La solution proposée par la NASA

Les scientifiques responsables de l’atterrisseur ont pris le temps d’analyser toutes les possibilités avant de proposer une solution. Ils voulaient surtout s’assurer que leur action n’allait pas aggraver la situation.

L’équipe derrière InSight commencera donc par soulever la structure de support de la sonde thermique en utilisant le bras robotisé. Ceci permettra d’avoir une meilleure vue de la foreuse et d’appliquer la première solution. Celle-ci consiste à appuyer sur le sol pour augmenter la friction ressentie par la tête de forage. Selon les scientifiques, il n’est pas possible de retirer la sonde du sol, et cela ne serait pas une solution si c’est la qualité du sol qui est la cause principale du problème.

La NASA va procéder à l’usage du bras robotisé vers la fin de ce mois. On verra si cette solution pourra permettre à la sonde d’avancer et de continuer sa mission.

Mots-clés insightNASA