La NASA publie le son des vents martiens enregistrés par Perseverance

Cela fait toujours son effet quand le Terrien entend des sons extraterrestres. La NASA a rendu public l’enregistrement fait par Perseverance lors de son atterrissage sur Mars. Le bruit des vents martiens a pu fidèlement être capté à la surface de la planète rouge grâce au microphone monté sur la SuperCam de l’astromobile. Il faut savoir que par le passé, l’agence spatiale américaine a déjà publié d’autres documents acoustiques tels que les ondes sismiques de Mars.

En plus du son des vents, on peut aussi entendre le bruit des frappes laser que Perseverance a lancé sur les roches environnantes. L’étude du rocher appelé Màaz fait, en effet, partie des priorités de la mission Perseverance. Les variations dans les sons répercutés par le laser peuvent donner une idée sur la texture et les propriétés de ces roches.

Crédits Pixabay

Étant donné l’importance du projet, l’implication internationale était logique à l’exemple du CNES qui a conçu et réalisé la SuperCam.

Des détails sur une planète lointaine

Les enregistrements délivrés par la NASA attestent du niveau déjà atteint dans les travaux de recherche sur Mars. Les images marquantes restent l’atterrissage révélant les premières traces de pneus du rover sur le sol martien, plus précisément sur le site nommé Octavia E. Butler.

Le rover a pour mission d’explorer la planète rouge, d’observer et d’analyser son environnement. Le but est de chercher à savoir si une vie microbienne a existé sur l’astre. Cela indiquerait que Mars a été habitable.

Le must de la technologie au service de l’astronomie

Le rover lui-même et les instruments qu’il embarque constituent le top de la technologie à ce jour. L’analyse à distance de la composition chimique et minéralogique des endroits visités par l’astromobile l’illustre bien. On attend de Perseverance de collecter des échantillons du sol martien et de les ramener sur Terre aux fins d’analyse.

Avant de penser à un voyage habité sur Mars, des questions très pointues doivent trouver réponse. Peut-on produire de l’oxygène à partir de l’atmosphère de Mars ? Existe-t-il d’autres ressources susceptibles d’être mises à profit par les humains ? Quelles sont les conditions météorologiques et quel peut être l’impact de la poussière ou de tout autre élément sur une mission habitée à venir ?

Mots-clés marsNASA