La NASA surveille de près une anomalie dans le champ magnétique terrestre

Une étrange anomalie dans le champ magnétique terrestre suscite particulièrement l’intérêt de la NASA en ce moment. Il s’agit d’une immense région dans le ciel au-dessus de la planète qui a une intensité magnétique inférieure à la normale. Cette région s’étend entre l’Amérique du Sud et le sud-ouest de l’Afrique.

Ce phénomène, baptisé Anomalie de l’Atlantique Sud (AAS), intrigue et préoccupe les scientifiques depuis des années. Et maintenant la NASA a décidé de s’y intéresser particulièrement.

Crédits Pixabay

Un phénomène qui perturbe les engins spatiaux en orbite terrestre basse

L’Anomalie de l’Atlantique Sud (AAS) n’affecte généralement pas la vie sur Terre, mais elle a tendance à dérégler les engins spatiaux en orbite, qui passent directement à travers l’anomalie en faisant le tour de la planète à des altitudes d’orbite terrestre basses. Et cela inclut aussi la Station spatiale internationale. D’où la surveillance de l’AAS par la NASA qui veut trouver le moyen d’en atténuer les risques.

Pour l’heure, les scientifiques ne comprennent pas complètement l’anomalie et ses implications. Mais de nouvelles connaissances viennent continuellement éclairer cet étrange phénomène. C’est le cas d’une étude menée en 2016 par l’héliophysicienne de la NASA Ashley Greeley. Cette étude révèle que l’AAS dérive lentement dans une direction nord-ouest.

Mais l’AAS n’est pas seulement en mouvement, elle semble aussi être en train de se scinder en deux. Les chercheurs ont en effet découvert cette année que l’Anomalie de l’Atlantique Sud semblait se diviser en deux cellules distinctes, chacune représentant une zone distincte d’intensité magnétique minimale au sein de la plus grande anomalie.

Une évolution de l’Anomalie de l’Atlantique Sud qui laisse perplexe

Le mouvement et la scission de l’AAS laissent perplexes les scientifiques qui ignorent encore à quoi cela mènera à l’avenir. Néanmoins, il existe des preuves suggérant que ce phénomène n’est pas nouveau. En effet d’après une étude publiée le mois dernier, l’anomalie serait un événement magnétique récurrent apparu pour la première fois il y a 11 millions d’années.

Quoi qu’il en soit, il reste encore beaucoup de questions à élucider à propos de l’Anomalie de l’Atlantique Sud. Et avec tout ce qui se passe avec cette bizarrerie magnétique, on ne peut qu’être rassuré de savoir que l’agence spatiale la plus puissante du monde la surveille de près.

Mots-clés NASAterre