La NASA travaille sur une mission interstellaire pour 2069

La NASA a visiblement le regard tourné vers l’avenir. L’agence spatiale américaine a en effet commencé à travailler sur sa toute première mission interstellaire, une mission visant le système Alpha Centauri.

La NASA a ouvert ses portes à la fin des années 50. Après avoir mené plusieurs missions en direction de la Lune, l’agence a commencé à s’intéresser aux autres planètes du système solaire et elle a ainsi envoyé des sondes en direction de Mars, Vénus, Jupiter ou encore Saturne, contribuant par la même occasion à dresser un portrait plus précis de notre système solaire.

Espace

L’agence ne compte cependant pas en rester là et elle a ainsi profité de la réunion annuelle de l’Union américaine de géophysique pour évoquer sa toute première mission extrasolaire.

La NASA compte lancer une mission extrasolaire

Prévue à l’horizon 2069, cette mission se focalisera sur le système le plus proche du nôtre et donc sur Alpha Centauri.

Situé à 4,3 années-lumière du système solaire, Alpha Centauri est un système assez particulier et il se compose ainsi de trois étoiles différentes : Alpha Centauri 1, Alpha Centauri B et Alpha Centauri C, aussi connue sous le nom de Proxima Centauri. Cette dernière se classe dans la catégorie des naines rouges et elle est l’étoile la plus proche de chez nous.

Plus intéressant, selon les études menées par les astronomes au cours de cette dernière décennie, Alpha Centauri abrite également une planète. D’après les simulations effectuées, d’autres planètes pourraient être présentes dans le système, mais nos instruments n’ont pas encore été en mesure de les observer et leur existence n’a donc pas été prouvée.

Envoyer une sonde dans un autre système n’a rien de facile et la NASA en a pleinement conscience.

Alpha Centauri dans le collimateur de l’agence

Toutefois, l’agence spatiale a la ferme intention de parvenir à ses fins et elle travaille ainsi à l’heure actuelle sur un nouveau système de propulsion, un système potentiellement capable d’atteindre une vitesse équivalente à environ dix pour cent celle de la vitesse de la lumière.

Si ce système est mis en oeuvre, alors cela veut dire que la sonde utilisée pour cette mission sera capable d’atteindre Alpha Centauri dans un délai de quarante-quatre ans. En d’autres termes, elle devrait franchir la frontière du système stellaire à l’horizon 2113, du moins en supposant que cette mission trouve ses financements et qu’elle ne prenne pas de retard.

Il faut tout de même rappeler que la NASA n’est pas la seule à s’intéresser à ce système distant. Le Breakthrough Starshot compte aussi envoyer des sondes en sa direction dans un avenir proche.

Mots-clés espaceNASA